Lali

25 août 2012

Les vers de Chantal 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Je ris sur ta peau
que j’avais prise pour la mienne
tout bas
pour ne pas l’effaroucher

Chantal Motard, Les enfarges du temps

*choix de la lectrice d’Henry Bone

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire