Lali

24 avril 2009

Les livres qu’on ne finit pas

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 14:54

lohner-pierre.jpg

Longtemps, j’ai lu des livres qui ne m’intéressaient dès la première et ce jusqu’à la dernière. Parce que je me sentais coupable si je ne le faisais pas. Même si le livre me tombait des mains, si je n’en aimais pas l’écriture, si je trouvais le personnage principal antipathique, si j’estimais que rien ne tenait debout, s’il y avait un nombre impressionnant de coquilles, même si, quoi.

Et puis, un jour, j’ai dit assez. Est-ce que je mangeais un plat trop salé ou une viande pas suffisamment cuite; est-ce que je buvais du lait qui avait tourné; est-ce que je tolérais des musiques qui m’agressaient; est-ce que je déposais ma main sur un rond allumé? Non, je ne faisais rien de tout cela. Pourquoi alors devais-je aller au bout d’un livre alors que si celui-ci avait été un CD je l’aurais rangé après trois chansons? Pourquoi devais-je gober sans ronchonner toutes ces erreurs de dates alors que ça me donne de l’urticaire au cerveau? Pourquoi devais-je en voir la fin? Pour dire ouf? Pour dire enfin? Non, la vie est bien trop courte pour cela.

Je ne suis pas coupable. Ni de ne pas tout aimer ni d’abandonner un livre avant la fin.

*toile de Pierre Lohner

2 commentaires »

  1. Je pense que ça doit être pareil pour ce commentaire. Tu ne l’aimes pas mais tu vas le lire jusqu’au dernier point-virgule, parce que c’est ainsi. Un commentaire c’est un commentaire, point. Oui je sais j’avais dit point-virgule. Eh oui ce n’est pas demain la veille que tu pourras dire que j’ai parlé de point-virgule et que j’ai fini ma phrase par un point. Ou trois. Et voilà;

    Comment by Armando — 24 avril 2009 @ 18:51

  2. Dans son livre « comme un roman » Daniel Pennac listait les droits imprescriptibles du lecteur j’aime sa liste

    Le droit de ne pas lire.
    Le droit de sauter des pages.
    Le droit de ne pas finir un livre.
    Le droit de relire.
    Le droit de lire n’importe quoi.
    Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible)
    Le droit de lire n’importe où.
    Le droit de grappiller.
    Le droit de lire à haute voix.
    Le droit de nous taire.

    bonne lecture Lali

    Comment by Dominique — 25 avril 2009 @ 2:52

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire