Lali

24 avril 2009

Lectrice à la fenêtre

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:13

birney-william-vierplanck-2.jpg

Il y a toujours quelque chose qui accroche son regard et qui la touche. Cet oiseau sur une branche ou un poteau à qui le ciel appartient. Ce chaton qui court après son ombre sans jamais l’attraper. Ce ballon qui roule et qui précède l’enfant qui le ramassera. Le rouge d’un vêtement qui se détache du gris là-bas. Un nuage qui lui rappelle un visage. Tous ces petits détails qu’elle emmagasine avant de reprendre son livre en souriant.

*sur une toile de William Vierplanck Birney

5 commentaires »

  1. Ce texte est précieux car il s’accroche à l’essentiel. S’attarder ainsi est un luxe que peu de gens pensent s’offrir.
    Pourtant il est à la portée de tous!

    Comment by Flairjoy — 24 avril 2009 @ 9:05

  2. Je suis bien d’accord avec toi Flairjoy !

    « Lorsqu’on sourit à la vie, elle vous rend ses sourires. »

    Jean-Claude Brialy

    Comment by Denise — 24 avril 2009 @ 9:24

  3. Je suis chaque fois surpris des titres de tes billets. Je trouve que le canadien change assez du français tout de même… Voilà que pour « la lectrice à la fenêtre », il s’agit d’une fille à la fenêtre avec un livre ouvert à la main… (l’appeler lectrice est un préjugé aussi grand que dire qu’une femme qui me fait la bise est amoureuse de moi…)

    Comment by Armando — 24 avril 2009 @ 9:25

  4. Armando, le canadien aurait titré: reader to the window.

    Comment by Flairjoy — 24 avril 2009 @ 9:51

  5. Un texte très juste , très près de ce que l’on ressent en regardant cette merveilleuse toile ! Beauté de l’attitude , des couleurs , beaucoup de grâce, de douceur et d’intimité !
    Merci Lali!

    Comment by lanourse — 24 avril 2009 @ 10:28

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire