Lali

16 mars 2007

Le premier rendez-vous d’une lectrice

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:06

helter

Elle l’avait trouvé de son goût au souper chez des amis communs. C’est pourquoi elle avait accepté qu’il la raccompagne chez elle et lui avait même donné son numéro de téléphone. C’est au premier rendez-vous que les choses se sont gâtées. Les amis n’étaient plus là pour animer et il tentait tant bien que mal de la faire parler. Mais peine perdue, rien n’y faisait.

Il n’avait jamais mis les pieds en Europe et pour lui, des vacances, c’était une plage de Cuba. Ça commençait mal. Puis, une petite remarque de sa part sur la musique classique qui jouait en sourdine et qu’il a appelée de la musique endormante. Ça continuait de mal aller. Pourtant, il avait des yeux magnifiques, une bouche invitante. Et elle était certaine que tout le monde avait remarqué un si bel homme quand elle était entrée avec lui dans le restaurant.

Puis ça a été la critique des toiles au mur: il affirmait que n’importe quel enfant de cinq ans pourrait faire mieux. Elle a avalé de travers, n’a rien dit. Et quand il a affirmé que lire était une perte de temps, il a signé son arrêt de mort sans le savoir.

La lectrice d’Ernest John Helter s’est levée sous prétexte d’aller se laver les mains. En passant, elle a acquitté la moitié de la note et s’est arrêtée à la table pour lui dire qu’elle rentrait lire, que sa part était réglée et qu’elle avait remarqué au fond de la salle une jolie blonde qui le regardait avec des yeux gourmands.

C’est son livre, elle, qu’elle regarde avec des yeux gourmands, maintenant qu’elle l’a enfin retrouvé.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire