Lali

5 septembre 2007

Le poète et sa lectrice

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 7:29

g_thomas

Il l’appelle « la maîtresse des mots » parce qu’elle est sa lectrice privilégiée et qu’elle révise chacune de ses rimes, chacune des virgules, chacun de ses pluriels avec attention. Jour après jour.

Et le poète de George Thomas est heureux. Et sera heureux tant qu’elle sera là. Et je crois bien qu’elle aussi.

3 commentaires »

  1. Quel beau billet Lali. Merci.

    Comment by Denise Rossetti — 5 septembre 2007 @ 14:28

  2. Et un jour quelqu’un s’est aperçu, qu’en fait, aucun mot n’était écrit sur les feuilles qu’ils se passaient. Des feuilles blanches, qu’eux seuls pouvaient lire.

    Comment by Reine — 5 septembre 2007 @ 15:20

  3. les mots s’inscrivent dans leurs sourires échangés, dans leurs regards silencieux.
    les feuilles blanches ce ne sont que des rêves à remplir …

    Comment by Armando — 5 septembre 2007 @ 23:12

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire