Lali

30 juin 2009

Le livre dans les draps

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 6:12

dewit-marchant-deborah-18.JPG

Le livre est resté ouvert dans les draps du lit non fait. Lecture du matin ou de la veille? Ou peut-être même des deux? Nul ne peut le dire. La seule chose qu’on puisse affirmer est que si on ouvre le livre, on y trouvera ce poème d’Octavio Paz tiré de Liberté sur parole.

Deux corps

Deux corps face à face
Parfois sont deux vagues
La nuit est océan.

Deux corps face à face
Parfois sont deux pierres
La nuit un désert.

Deux corps face à face
Sont parfois racines
Enlacées la nuit.

Deux corps face à face
Parfois sont deux larmes
La nuit étincelle.

Deux corps face à face
Sont deux astres qui tombent
Dans un ciel vide.

*toile de Deborah DeWit Marchant

Un commentaire »

  1. à entendre

    Comment by chantal — 30 juin 2009 @ 18:43

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire