Lali

14 juillet 2008

Le jour où j’ai rencontré Christopher Frank

Filed under: Couleurs et textures,Mes rencontres littéraires — Lali @ 20:01

cortes-edouard-leon-1.jpg

Il tournait alors le téléfilm Adieu Christine à un coin de rue de là, dans le 7e arrondissement. Et il m’avait donné rendez-vous au téléphone la veille pour le petit déjeuner dans ce café fréquenté par son équipe. Allait paraître à l’automne Je ferai comme si je n’étais là et il avait accepté d’en parler avec moi qui faisais mes premières armes en tant que chroniqueuse littéraire pour Elle Québec.

Oui, nous avons parlé du livre. Et puis d’écriture. Et de Paris, sa ville d’adoption. Et le temps a filé. Le temps d’un café, de deux croissants. Le cinéma l’attendait. Et moi, j’ai marché dans Paris. Je venais de rencontrer Christopher Frank, un amoureux de la vie que la mort a fauché trop tôt. Un homme qui écoutait les autres. Vraiment. Pas du bout des yeux. Et qui m’a fait la bise avant de retourner sur le plateau. Et moi, j’ai marché dans Paris.

*toile d’Édouard-Léon Cortès

2 commentaires »

  1. Moi, ma première rencontre littéraire a été avec une voyelle qui m’a traité de consonne. Drôle de nana je vous jure…

    Comment by Nuage de bleu — 27 mars 2009 @ 22:21

  2. Retrouver cet article par hasard, mais y-a-t-il des hasards ?

    Christopher Franck est un écrivain qui m’a beaucoup marqué.

    « La nuit américaine » est le roman que j’ai le plus lu et relu. Encore aujourd’hui, il m’arrive souvent de le reprendre et de replonger dans cette histoire.
    L’adaptation au cinéma de Zulawski était intéressante aussi, car très différente.

    Mais ce livre, je me souviendrais toujours de ma première lecture, une nuit entière car je ne pouvais pas le quitter. Je me revois dans le fauteuil, dans ma chambre de l’appartement de mes parents.

    Il est des livres, des auteurs qui marquent une vie. Christopher Franck en fait partie.
    Alors je suis heureux que vous ayez pu le croiser.

    Comment by Olivier — 23 mai 2010 @ 16:38

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire