Lali

11 août 2007

Le carnet vert

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:46

dubufe

Que notait la reine Hortense, peinte par Claude Marie Dubufe, dans son petit carnet vert ? Les rendez-vous secrets avec un amant dont on ne saura jamais le nom puisqu’elle n’aurait pas inscrit le véritable nom si jamais le carnet servait à ça et parce que, de toute manière, il n’y a plus de trace du carnet ?

Il me plaît de lui inventer un galant qui aurait su la troubler et la faire rougir. Un qui lui aurait lu des sonnets. Un qui lui aurait baisé la main comme on le faisait autrefois, avec les idées qu’on a toujours. Mais je ne sais rien du carnet vert. Je ne sais que ce que j’invente dans la nuit qui commence.

3 commentaires »

  1. Vous m’interrompez dans ma lecture ? Vous ne saurez pas le jour, ni l’heure, ni son nom que je relis si souvent pour être sûre qu’il a bien existé, que je n’ai pas rêvé. Le seul que j’ai vraiment aimé : un bonheur qui se lit encore dans mes yeux, sur mes lèvres et sur mes mains et que d’une certaine façon vous partagez encore avec moi… sur la toile.

    Comment by Reine — 11 août 2007 @ 23:28

  2. Je sais qu’il a regardé Hortense pendant longtemps. Il a reconnu le visage. Le carnet vert. Les mains qu’il avait portées a bouche, pour un baiser tendresse.

    Il avait tant reconnu en elle.

    Que seul son cœur, tremblant dans le matin rose orangé, comme un soleil que veut éclore, savait qu’elle ne s’appelait pas Hortense.

    Et qu’il l’aimerait pour toujours. Et elle aussi le savait.

    Comment by Armando — 12 août 2007 @ 5:45

  3. La reine Hortense ne se sépare jamais de son petit carnet vert. Il est bien trop précieux. Les plus beaux mots venant de son coeur y sont inscrits et ce n’est pas sans émotion qu’elle les relit très souvent. C’est son jardin secret…

    Comment by Denise Rossetti — 12 août 2007 @ 8:49

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire