Lali

30 novembre 2014

Le bestiaire du dimanche 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 12:01

WHITE (Susan Dorothea) - 2

Ce rhinocéros
Pas du tout féroce
Dont le museau s’orne
D’une énorme corne
Cache sous de mornes
Allures de rosses
et de Carabosse
Un cœur de licorne.

(tiré du livre d’André Vigeant, Le bestiaire d’Anaïs)

*toile de Susan Dorothea White

2 commentaires »

  1. J’aime trop ! (comme il se dit actuellement).
    Je fonds devant le coeur de licorne…

    Comment by LOU — 30 novembre 2014 @ 13:23

  2. Alors que dire de l’éléphant ?
    ( il faut que je vous dise,
    que sa grosse masse grise
    qui progresse lentement ,
    me cache au passage
    une partie du paysage )
    C’est peut-être dû aux oreilles,
    qui font de l’ombre au soleil,
    la trompe qui serpente
    – surprenant appendice –
    la peau qui se plisse
    dans la démarche lente
    et le petit oeil mobile,
    dont le brun s’effarouche
    à la moindre mouche
    en battant des cils…

    RC

    Comment by re chab — 22 avril 2016 @ 13:59

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire