Lali

27 février 2013

L’amour secret

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:31

J’avais beaucoup aimé L’amour est à la lettre A de Paola Calvetti. Surtout pour la librairie que l’auteure avait créée et qu’on voudrait trouver dans chaque ville.

Je n’ai pas été la seule dans cette situation. Toutes celles à qui j’ai fait lire le livre ont apprécié leur lecture et il s’est vendu des milliers d’exemplaires de ce titre dans plusieurs langues. Flairant la bonne affaire, c’est-à-dire des ventes massives occasionnées par des achats impulsifs, l’éditeur français de Paola Calvetti s’est empressé d’acquérir les droits de son précédent (et premier) roman, L’amour secret, et de de le mettre sur le marché.

Or, ce premier roman ne méritait ni une traduction vers le français ni la mise en marché auquel il a eu droit. En effet, L’amour secret, qui a pour point de départ des lettres d’amour envoyées à son amant, un célèbre violoncelliste, par celle qui a été son amante pendant des années, lesquelles ont été trouvées par une de ses filles, a peu d’intérêt et n’a rien à envier à certains romans à l’eau de rose.

C’est donc par une lettre de Costanza que s’ouvre le roman, celle-ci destinée à sa meilleure amie, afin de lui raconter la visite de la fille de l’homme qu’elle a tant aimé, venue lui remettre les lettres dont elle copiera de longs bouts. Une rencontre qui se passe magnifiquement bien (comme dans les livres, me dit une petite voix pas loin) et qui permettra à Costanza de mettre un point final à cette histoire d’amour puisque celle-ci n’a fait que disparaître sans jamais rompre, il y a de cela près de quarante ans.

Les bons sentiments n’ont pas souvent été à même de faire de la bonne littérature. Nous en avons à nouveau la preuve. L’amour secret aurait mieux fait de rester secret.

Titre pour le Défi Premier Roman

et pour le Challenge Des notes et des mots challenge-des-notes-et-des-mots-4.jpg

2 commentaires »

  1. Eh oui, c’est ce qui arrive souvent après le succès de certains romans traduits…

    Comment by Anne — 28 février 2013 @ 12:12

  2. J’ai connu un mec qui aimait une fille en secret et qui ne le lui a jamais dit.
    Un jour je lui ai dit qu’il était idiot ne pas dire à la fille qu’il l’aimait et vous savez ce qu’il m’a répondu?…

    Ça va pas la tête!… Même sous la torture je n’avouerais pas un secret.

    Mon Dieu, il y en a qui sont têtus comme des mules. Ne trouvez-vous pas?

    Comment by Pépé de Bruxelles — 2 mars 2013 @ 8:43

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire