Lali

5 mars 2018

La vie terrible 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BLANK (Lauri) - 4

Je te rêvai en fleurs, sur la scène bruyante,
Folle comme passion, calme comme sommeil,
Tandis que moi, vaincu, je ployais les genoux,
Songeant: «Le bonheur est là, je suis reconquis!»
Cependant, Ophélie, tu regardais Hamlet
Sans amour et sans joie, déesse de beauté,
Et les roses pleuvaient sur le pauvre poète,
Et ses rêves pleuvaient, pleuvaient comme les roses..
Et lorsque tu mourus, toute nimbée de rose,
Des fleurs sur ta poitrine, des fleurs dans tes cheveux,
Je restai là, debout, baigné de ton parfum,
Des fleurs sur ma poitrine, dans mes cheveux, mes mains…

Alexandre Blok, La vie terrible

*choix de la lectrice de Lauri Blank

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire