Lali

28 avril 2017

Un ciel 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 30

La vie nous manque
Le ciel nous imprime
à l’une de ses images

Célyne Fortin, Un ciel laiteux

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

1 novembre 2016

Poèmes comme ça 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

didierlaurent-veronique-22

La preuve

Pourquoi donc écrire, répétons-nous,
un poème qui ne sera lu jamais
ou mal ou presque pas
ce qui revient au même ?

Simplement pour prouver
qu’odes sonnets et fleurs
filles et frelons s’en vont
dans le vent vers un autre bord
ardemment deviné,
nié, inévitable.

Rengaine ton style,
et toute ta voix
car sans toi l’autre bord murmure
depuis toujours comme la plage
lointaine d’une mer
dévorée par le soleil.

André Dhôtel, Poèmes comme ça

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

25 juin 2016

N’être 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 23

Soleil d’amour
au miroir de larmes
Quel éclat tu possèdes.

Cicatrice vivante,
larmes ineffables,
parcours insensé
de la trajectoire
Rires et larmes conjugués!

Comment décrypter
le message
impénétrable d’harmonie
et de concordance.

Thérèse Renaud, N’être

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

11 mai 2016

Matières 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 14

Traces dans le désert
sonorité lumineuse
fascination du poème
atteindre mains nues
l’autre frontière

Ghislaine Pesant, Matières

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

20 avril 2016

Derniers poèmes d’amour 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 19

Portrait

Bouclier d’écume la joue
Air pur le nez marée le front
Filet de la chaleur la bouche
Balance du bruit le menton
Pour finir par un vol d’oiseaux

Voici que naissent les lumières
Des paroles sur les collines
De ses yeux verts

Et le beau temps
A la forme de sa tête.

Paul Éluard, Derniers poèmes d’amour

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

20 mars 2016

Poussière et grâce 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 18

Dans la chambre d’été
Mûrissent
Des mannes de silence

Tout le temps
D’étudier le jour :

Remettre le soleil
À sa juste place

Découper
Des lamelles d’espoir
Comme du citron vert
Dans un thé de Chine

Décider
De ce qui dût être

Il y a très longtemps
Bien avant
L’éternité de notre amour.

Hélène Cadou, De la poussière et de la grâce

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

7 décembre 2015

Les vers de Norge 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 15

Un la

Je ne sais quel dragon ailé
Venait de passer dans la chambre,
Mais on vit soudain se fêler
Un œil de la sculpture d’ambre.

Et dans le cahier de solfège,
Parurent deux grains de raisin.
IL tomba même un peu de neige
Sur les touches du clavecin.

On entendit tinter un la
Triste et lent
Avec la
Douceur d’un flocon blanc.

Norge, Le stupéfait

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

23 juillet 2015

L’anthologie 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 29

Entre autre villes

celle où tu reviens au bout
du compte les voyages le flanc
de la montagne taillé d’un coup
d’aile tu n’arrives pas
de très loin retraçant les marches
tes dix-sept ans des nuits d’autrefois
le vague à l’âme à force de trop lire
les poètes dont tu ne redécouvrais
qu’à quarante ans la teneur disait-on
les bâtiments dont seule subsiste la photographie
la pierre au fond du fleuve interdiction
de s’y baigner jadis les plages
les plages de l’ouest et du nord de l’île
ce fleuve dévoré
dont jamais tu ne sens la présence
bien que tu en connaisses les remous
tu le regardes rongé de lumière tu sens
à peine le train sur la piste

Michel Beaulieu, dans Poètes du Noroît

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

20 novembre 2014

Ce que mots vous inspirent 1319

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

DIDIERLAURENT (Véronique) - 28

En suivant le chemin qui s’appelle plus tard, nous arrivons sur la place qui s’appelle jamais. (Sénèque)

*sculpture de Véronique Didierlaurent

30 mai 2014

Pattes d’oie 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 17

Le brouillard est levé
la lune
ronde
règne sur l’oubli

sans un mot pas une plainte
quelle beauté
indolente
clarté

Marcelle Roy, Pattes d’oie

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

Page suivante »