Lali

18 avril 2009

Il doit bien y en avoir encore quelque part

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 19:13

barba-monica-1.jpg barba-monica-2.jpg

J’aimerais un jour trouver une de ces vieilles machines à écrire dans un marché aux puces ou une vente de garage. Car il doit bien en traîner encore quelque part.

Si un jour j’avais la chance de faire une telle trouvaille, je déposerais celle-ci sur une table ou sur un des rayons de mes nombreuses étagères. Comme je le ferais d’une œuvre d’art. Et je la regarderais, en caresserais les touches, en me disant que de grands romans ont été tapés sur une machine comme celle-ci.

*illustrations de Monica Barba

2 commentaires »

  1. Je possède justement Lali, cette petite Corona, la même que sur la photo avec l’étiquette rose toute fleurie, collée à gauche derrière le rouleau. Elle est posée sur un vieux meuble, entourée du portrait de mes ancêtres qu’éclaire une jolie lampe avec un bel abat-jour rouge.

    Parmi eux, Margalide et Louis Le Bondidier écrivaient aussi.
    http://www.revue-pyrenees.com/spip.php?article211

    J’y suis très attachée et je te souhaite d’en chiner bientôt une.

    Comment by Margalide — 19 avril 2009 @ 8:47

  2. Oh, quels souvenirs Lali ! J’ai appris sur le même genre de machine à écrire. Je crois que c’était une Kenwood. Quel suplice…

    J’étais dans un cours de dactylographie et le professeur était très sévère. Au dessus des touches, il y avait un plateau métallique pour cacher ces dernières car nous devions apprendre à taper à l’aveugle. Parfois, nous jetions un oeil dessous car pour taper le « a » avec le petit doigt, il fallait de la force et très souvent les doigts se mettaient entre les touches et les branches se coinçaient très souvent sur la feuille…et pendant ce temps, le professeur passait dans les rangs avec sa règle pour nous taper sur les doigts s’il nous voyait regarder les touches.

    Devant nous, contre le mur, les touches étaient dessinées, heureusement. Que de sueur !
    J’en rêvais la nuit !

    Mais le petit plateau qui cachait les touches était une bonne solution pour dactylographier à l’aveugle.

    J’espère Lali qu’un jour, tu trouveras ton bonheur !

    Merci Margalide pour le lien très intéressant et vous avez beaucoup de chance de posséder ce joli modèle.

    Comment by Denise — 19 avril 2009 @ 9:46

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire