Lali

7 août 2018

Haute rumeur 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LAURENCIN (Marie)

toutes pierres engravées
par la quête hardie de l’encre
je remonte l’écho de mes pas
dans le muettement de ta langue
brûlante topographie au jubilé du derme
en haute saison anaphore

Robert Berrouët-Oriol, En haute rumeur des siècles

*choix de la lectrice de Marie Laurencin

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire