Lali

9 septembre 2007

Genève et ses vieux bouquins

Filed under: Scènes livresques,Vos traces — Lali @ 8:16

librairie1

librairie 2

Elle est là depuis longtemps. Peut-être même depuis la première publication de certains titres qu’elle propose. Il faudra demander à Denise, qui passait par là, les détails. Je sais seulement que je connais au moins deux personnes qui se plairaient dans un tel lieu. J’ai envie de leur souhaiter de pouvoir un jour y aller voir de plus près afin de palper ces vieux bouquins, comme on caresse un visage.

5 commentaires »

  1. Je ne sais pas depuis combien d’années existe cette jolie librairie mais je prendrais des renseignements. Je peux vous dire qu’elle est située à la rue de la Cité, une jolie rue étroite toute pavée et qui mène à la Vieille-Ville. De chaque côté, des antiquaires exposent, des petits cafés sortent leur terrasse, enfin tout pour donner un air convivial à cette jolie rue. A Genève, il n’existe plus beaucoup de librairies aussi jolies que celle-là.

    Comment by Denise Rossetti — 9 septembre 2007 @ 8:57

  2. Une fête pour les yeux et pour l’esprit. Là, je ne croque pas mais je dévore… tout !

    Comment by Reine — 9 septembre 2007 @ 16:42

  3. Ah les vieux bouquins ! … Et les doigts qui frissonnent à l’idée que d’autres yeux ont ri ou bien pleuré sur ces pages. Dommage que les livres ne puissent pas raconter leur histoire.

    Comment by Armando — 10 septembre 2007 @ 6:30

  4. Reine, je te permets de tout dévorer… TArmando, si les livres pouvaient raconter leur histoire, nous en aurions pour le reste de notre vie !

    Merci Reine et Armando pour vos gentils messages. Je vous tiendrais au courant pour l’année de cette belle librairie.

    Denise

    Comment by Denise Rossetti — 10 septembre 2007 @ 15:34

  5. Voilà, j’ai la réponse concernant l’année de « naissance » de cette belle librairie. J’ai téléphoné à la nouvelle propriétaire très charmante car il y en a eu d’autres auparavant et m’a dit qu’elle existe depuis au moins 1910. Elle m’a aussi dit qu’elle a très souvent des téléphones car d’autres personnes sont intéressées par l’existence de la librairie.

    Bien amicalement

    Denise

    Comment by Denise Rossetti — 11 septembre 2007 @ 9:30

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire