Lali

2 septembre 2018

En vos mots 595

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

STAMPER (Vesper) - 1

À l’heure de la rentrée scolaire, j’ai eu envie de vous présenter la bibliothécaire de l’école, imaginée par l’illustratrice Vesper Stamper, afin que vous nous racontiez http://lalitoutsimplement.com/category/en-vos-mots/ votre rencontre imaginaire avec elle ou que vous nous parliez de la bibliothécaire de votre enfance.

Et, comme aucun texte ne sera validé avant dimanche prochain, vous avez plus que le temps d’écrire quelques lignes et de lire les poèmes déposés sur la toile de dimanche dernier.

D’ici là, profitez bien des derniers jours de l’été.
Nous nous retrouverons dans une semaine pour lire vos textes et découvrir la scène livresque de la semaine.

2 commentaires »

  1. Les tiroirs sont magiques et s’allongent sans fin,
    Pour qui a des désirs, et une très grande faim
    Du plaisir de savoir et tout connaître enfin.
    Les tiroirs que l’on tire d’une avide main.

    Ils contiennent des trésors concentrés sur des fiches,
    Afin de cultiver nos connaissances en friche,
    Et qui observe bien la scène ici décrite,
    Aura envie soudain d’élaborer sa liste.

    Liste de nos envies, de nos plus chers souhaits.
    Lite d’apprentissages, et liste de projets.
    Tout tiroir est magique et l’enfant, c’est un fait,
    Le regarde ébahi, comme un très beau jouet.

    Comment by Anémone — 5 septembre 2018 @ 14:58

  2. Demain déjà c’est la rentrée
    Elle avait si peur de l’école
    Qu’elle angoissait à l’idée
    De se retrouver un peu seule
    Puisqu’elle était si différente
    Des autres enfants heureux
    Qui ont l’air tous si brillants
    Et lui semblent si nombreux

    Elle se disait d’un autre monde
    Celui qui parle si peu souvent
    Sa tristesse était aussi profonde
    Que peut l’être l’océan

    La différence est une laideur
    Un cœur qui bat à l’étroit
    Elle me disait j’ai si peur
    Je les entends rire déjà

    Et puis le jour est venu
    Avec ses rires et ses chants
    Et juste au coin de la rue
    Elle a croisé un autre enfant
    Qui avait peur d’être seul
    Et ils se sont donné la main
    Ensemble ils sont allés à l’école
    Sans craintes ni chagrins

    Comment by Armando — 7 septembre 2018 @ 13:02

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire