Lali

24 décembre 2017

En vos mots 559

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

BURKE (Brenda) - 4

En cette veille de Noël, une scène livresque de saison s’imposait. La voici donc, signée Brenda Burke. À vous de nous la raconter en vos mots, en vers ou en prose, comme vous le faites si bien depuis plus de dix ans.

Comme le veut l’habitude, aucun texte ne sera validé avant dimanche prochain, ce qui vous laisse le temps de lire ce qui a été déposé sur l’illustration de dimanche dernier et d’écrire quelques lignes. Mais surtout, de bien profiter des fêtes de fin d’année que je vous souhaite douces et heureuses.

Bonne dernière semaine de l’année à tous, et rendez-vous dimanche prochain!

2 commentaires »

  1. Il attendait l’histoire,
    Mais elle lui disait qu’il était trop grand.
    Il savait lire à présent!
    Elle n’avait pas envie de lire.
    Pas un livre de contes.
    Pas un livre d’enfants.
    Elle était grande à présent!
    Elle ne rêvait pas du prince charmant.
    Elle rêvait d’un garçon de chair et de sang.
    Un garçon qui l’aimerait pour l’année nouvelle.
    Un garçon qui l’embrasserait au prochain Noël.
    Elle ne voulait plus comme l’an précédent
    Traîner sa langueur dans l’appartement.
    Quand connaîtrait-elle donc l’enchantement
    D’un cœur contre son cœur, et du doux bercement
    De bras qui la serreraient combien tendrement?
    Le petit, ignorant tout de ce tourment,
    Nourrissait toutefois le triste sentiment
    Que sa sœur ne l’aimait plus autant qu’avant.
    Alors il prit dans ses mains le livre
    Et lut lui-même l’histoire,
    Car il sentait en elle la tristesse,
    La colère, et le désespoir.
    Il mit tant de cœur à lire,
    Que la petite s’en émerveilla.
    Tous deux alors réalisèrent
    Comme l’amour entre eux était beau et grand,
    Qui les tenait unis, malgré les habitudes.
    La jeune fille ressentait soudain moins vives
    La morsure et la plaie de la solitude.
    Elle remisa sa mauvaise humeur,
    Et décidée à ne pas gâcher la fête,
    Elle sourit à son petit frère.

    Comment by Anémone — 24 décembre 2017 @ 8:47

  2. À Noël j’écoute le vent
    Je regarde danser la mer
    Je laisse mourir le temps
    Comme quelqu’un d’ordinaire

    Et aujourd’hui encore
    Le soir de la belle nuit
    Il fait si froid dehors
    Et dans mon cœur aussi

    Pas de sapin et ses lumières
    Ni de sœur tendre à aimer
    Loin de moi toutes ces prières
    À la gloire du nouveau-né

    C’est ainsi depuis toujours
    Noël ce n’est qu’un moment
    L’âme triste et le cœur lourd
    J’écoute pleurer le vent.

    Comment by Armando — 31 décembre 2017 @ 2:28

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire