Lali

10 septembre 2017

En vos mots 544

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

WOUTERS (Rik) - 5

WOUTERS (Rik) - 9

Il y a bien une dizaine d’années que des toiles du peintre belge Rik Wouters ont croisé ma route pour la première fois. Il y en a eu d’autres depuis. Et j’ai chaque fois été séduite. Ce qui me pousse à vous offrir aujourd’hui ces scènes jumelles afin que vous les fassiez vivre en vos mots.

Faites-le sans attendre ou prenez votre temps.
Mais sachez d’avance qu’aucun texte ne sera validé avant dimanche prochain. Et prenez le temps de lire les textes déposés sur la toile de dimanche dernier afin de découvrir ce que nos envosmotistes ont imaginé pour elle.

Rendez-vous dans sept jours pour la suite!

4 commentaires »

  1. Tous les livres ne sont pas d’images,
    Et Rik et Nele ne savaient pas
    Que des troubles allaient faire rage,
    Qui avançaient à grands pas.
    Ils profitaient de chaque page
    De leur vie emplie de joie,
    Ils étaient heureux en ménage,
    Et n’avaient que peu de tracas.
    Mais voici venir les ravages
    De la guerre et de ses fracas.
    Sans égards pour le mariage,
    La détention les sépara.
    Ils naviguaient en plein orage
    Et si leur amour résista,
    La santé de Rik fit naufrage,
    Et les soins ne suffirent pas.
    A la faveur de cet outrage,
    A nouveau réunis, les voilà.
    Rik, atteint dans la force de l’âge,
    Peu de temps après s’éteindra.
    Nous garderons de son visage
    Des portraits qui ne cachent pas
    Sa maladie et les dommages
    Du cancer qui le rongea.
    Heureusement, dans ses bagages,
    Beaucoup du travail d’autrefois.
    De doux et tendres paysages,
    Et une lumière de nirvana,
    Des scènes données en partage
    D’un éden vécu ici-bas.
    Des fleurs, des arbres, des livres d’images…
    Et Nele, Nele, toujours là!

    Comment by Anémone — 15 septembre 2017 @ 4:24

  2. L’enfance, voilà toute une histoire
    Des avant-hier oubliés au fond d’un tiroir
    Qu’on n’ouvre que certains soirs de pluie
    Lorsque l’on rature et réécrit
    Quelques lignes mille fois trafiquées
    Qui parlent de vacances en été
    Lorsqu’on jouait aux méchants
    Qui s’envolaient vers l’océan
    Vers d’autres mondes sans fin
    Qu’on caressait de nos mains
    Et qu’on rêvait en couleur
    Sans larmes ni frayeurs…

    L’enfance voilà toute une histoire
    Des silences au fond de la mémoire
    Qui se plaignent de temps en temps
    Du bruit que fait le printemps
    Après la longue nuit de sommeil
    Lorsque nos regards s’émerveillent
    Et regardent l’écume blanche valser
    Comme une ballerine oubliée
    Quelque part dans le noir
    L’enfance, voilà toute une histoire.

    Comment by Armando — 17 septembre 2017 @ 6:20

  3. Tout ce que je puis dire, c’est que j’adore Rik Wouters ………………………

    Il a peint « le » vallon de mon enfance. Ou plutôt « Le ravin », le Ravin du Bois de la Cambre (un facile dimanche) et du coup, pendant les vacances, je suis allée au ravin. Raviné. Donc, le pied à peine posé sur la pelouse du Ravin, j’ai regardé en face de moi, et fffuuuuit, je suis tombée dans un trou.

    Rik Wouters, c’est vraiment le peintre de la commune de Watermael-Boitsfort, des intérieurs bleus et rouges, ouverts sur le village… Du train qui file à toute vapeur à travers Watermael (et il file toujours aujourd’hui, au XXIème siècle…)

    Il est extraordinaire.

    Comment by Pivoine — 17 septembre 2017 @ 10:15

  4. super ( et les oeuvres de ce peintre, visiblement proche de Bonnard ),

    ainsi que les commentaires…

    d’ailleurs, comment joindre Armando ? , je souhaiterais republier son poème sur mon blog … vous pouvez lui demander si c’est possible ?

    merci

    Comment by René Chabriere — 24 septembre 2017 @ 14:27

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire