Lali

19 février 2017

En vos mots 515

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

FRANSON (Leanne)

Quand j’ai croisé cette image de l’illustratrice canadienne Leanne Franson en naviguant ici et là sur la toile, j’ai tout de suite pensé à vous l’offrir, sans savoir si vous êtes nombreux à aimer les chats et les chiens autant que cette lectrice qui n’est pas sans me rappeler une amie.

La voici donc à vous pour une semaine. Le temps de la raconter en vos mots et de nous emmener, peut-être, là où nous ne pensions jamais aller! Et comme le veut l’habitude, aucun commentaire ne sera validé avant dimanche, ce qui vous laisse amplement le temps de nous concocter une histoire à la hauteur de votre imagination.

D’ici là, bon dimanche et bonne semaine à tous!

3 commentaires »

  1. Lire sous la couverture,
    Entouré de ses plus chers amis.
    Pur plaisir de l’hiver!
    Où peut-on se sentir mieux que chez soi,
    Au chaud, près de ceux qu’on aime?
    Je pense à ceux qui n’ont pas de toit.
    A ceux qui n’ont pas, ou plus, d’yeux pour lire.
    A ceux qui n’ont pas appris la lecture.
    A ceux à qui un ventre vide ne permet pas de se concentrer valablement sur un écrit.
    A ceux qui courent et ne prennent pas le temps de s’arrêter pour un livre.
    A ceux qui sont seuls, ou ne jouissent jamais ou si peu, de bonne compagnie.
    Alors je remercie de bénéficier de tout cela,
    Qui participe tellement à respirer d’aise, à chanter, à rire.
    Qui contribue tellement à éprouver cette joie profonde et exquise.
    Cette douce joie de vivre.

    Comment by Anémone — 19 février 2017 @ 8:27

  2. On les nomme des Harets, ces chats abandonnés par citadins souvent au moments des vacances,.
    Adoptés ou même achetés tous bébés parce que tout mignons, mais encombrant aux périodes vacances.
    Une Haret, Maman Chatte, avait élu domicile discrètement au fond du jardin depuis un certain temps sous une boule de buis.
    L’ayant repéré elle et son petit, lui apportait de temps à autres une petite resquille ou une coupe de lait.
    Longtemps méfiants ne venaient que lorsque je n’étais plus en vue.
    Puis vint le miracle de la prise de confiance, un matin elle est venue avec son jeune matou, lui des plus craintif, et là un moment des plus émouvant.
    Je la vois au seuil de ma porte qui était ouverte et se rouler sur le dos comme pour lui dire :
    Vois tu peux venir là, il n’est pas méchant, c’est un ami !
    Longtemps l’un comme l’autre venaient souvent laper une écuelle de lait dans la cuisine.
    Seuls mes enfants pouvaient caresser cette Maman soit disant sauvage.
    Puis un jour ont disparus.
    Les animaux de ceux que l’on nomme sauvages savent très bien communiquer leurs sentiments.
    Cela a été une magnifique et émouvante expérience vécue là.
    Et de plus des plus fier d’avoir capté cette confiance bien plus sincère que chez beaucoup d’humains.

    Pierre

    Comment by 10Douze27 — 22 février 2017 @ 15:41

  3. Les fleurs parlent aux oiseaux
    Il n’y a pas d’appel au secours
    Tout est doux et tout est beau
    C’est le printemps chaque jour

    Dans son monde pas de frontières
    Dans son coeur tout se mélange
    Il n’existe qu’une seule terre
    Pas d’étrangers ni d’étrange

    Chats et chien sont ses copains
    Et ils aiment l’entendre raconter
    Les aventures de vieux magiciens
    Qui peuvent tout transformer

    Et quelquefois je songe
    À toutes ses folles histoires
    Et je me dis que le vrai mensonge
    Est ce qui m’empêche d’y croire…

    Comment by Armando — 26 février 2017 @ 3:01

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire