Lali

17 avril 2016

En vos mots 471

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

ROBINSON (Emil) - 1

ROBINSON (Emil) - 2

Pour ce nouvel En vos mots, je vous propose deux toiles de l’artiste Emil Robinson. À vous maintenant de décider si vous préférez mettre l’accent sur le personnage, nous raconter ce que cache le livre rose ou nous inventer une histoire où il sera question des deux.

Il m’amusait de faire quelque chose de différent pour souligner le début de la dixième année d’En vos mots, cette catégorie qui n’appartient qu’à vous et que vous faites vivre dimanche après dimanche avec passion, fidélité et imagination.

Puisse ce livre rose inspirer plus d’un d’entre vous afin que nous ayons de nombreux textes à nous mettre sous la dent dimanche prochain.

D’ici là, bon dimanche et bonne semaine à tous!

3 commentaires »

  1. Grain de Vie, ce grain de Présent,
    Grain d’un Instant, demain d’Antan.
    Roulent, roulent, coulent, coulent en ces Pages,
    Découvrir Inconnus Rivages.
    Petit, n’oublie point d’y faire Semence,
    En lui repose notre Survivance.
    Grains en Grains, traversant les Temps,
    Doux Instants à lointains Parents.
    Grains de Présent, pour d’autres Demains.
    Ainsi coule la Vie. Grain à Grain…
    N’oublie pas Petit, ton Instant,
    Fera de toi, Nouvel Antan.
    L’Antan, Monde d’où veillent tout Ancêtres.
    A toi d’y être, ou ne point être.
    Roule, roule, cours, cours en tes Pages,
    Découvrir Inconnus Rivages.

    Pierre

    Comment by 10Douze27 — 21 avril 2016 @ 13:13

  2. C’est la saison où les œillets
    Fleurissent au bout des canons
    Je me souviens qu’on chantait
    Nos rêves de révolution

    Dans ma tête tout est clair
    Le jour avait chassé la nuit
    Après la peur et la guerre
    Lisbonne reprenait goût à la vie

    Rues étroites et souriantes
    Et puis l’odeur du pain chaud
    La liberté chose enivrante
    Qui fait naitre des idéaux

    Des gens sur leurs vérandas
    Font des signes d’allégresse
    Le bruit des bottes des soldats
    N’apeurent plus la jeunesse

    Et si j’ai les larmes aux yeux
    C’est d’une joie incontrôlée
    Le chant d’avril me rend heureux
    Lisbonne, ma ville, est libérée…

    Comment by Armando — 24 avril 2016 @ 4:38

  3. Haïku des dix

    Fenêtres, livres roses,
    Lali, oui, dix ans déjà,
    Fractale, En vos mots.

    Comment by Cavalier — 24 avril 2016 @ 7:53

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire