Lali

20 octobre 2012

Éden 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Fêlure d’âme

ô froide solitude
moi dans mes mots
me tenir au chaud
tant bien que mal
plutôt mal que bien

dans ce grand enduro
de la douleur d’être
le gitan de partout
le fêlé en peine

s’entête de ce côté-ci
de l’existence pas possible
comme promesse sans nom

Lucien Francoeur, Express pour l’Éden

*choix de la lectrice de John Louis Wellington

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire