Lali

2 janvier 2011

Disparus mais pas oubliés 24

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:01

baehr-malie-13.jpg

C’est de sa ville natale que m’a été posté son roman L’attentat dans une traduction anglaise, la traduction française étant alors en cours. Roman qui a d’ailleurs été transposé au cinéma et dont le film a reçu l’Oscar du meilleur film étranger. Pour moi, Harry Mulisch restera l’homme de Haarlem, cette ville où il a grandi, celle au cœur de l’action de L’attentat, celle où vivait Annemarieke qui m’a fait découvrir cet écrivain néerlandais dont le roman La Découverte du ciel a été élu Meilleur roman néerlandais de tous les temps.

*toile de Malie Baehr

Un commentaire »

  1. Il me faudrait plus de temps, Lali, pour commenter bon nombre de ces billets sur les « disparus mais pas oubliés », que je lis avec bonheur.

    Comment by Tania — 3 janvier 2011 @ 4:37

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire