Lali

2 janvier 2011

Disparus mais pas oubliés 23

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:01

bray-christine.jpg

Si je n’avais pas eu la chance de suivre un cours sur la littérature suisse lors de mes études universitaires, probablement n’aurais-je pas croisé l’œuvre de Georges Haldas, trop peu connu, malgré des publications nombreuses (poèmes, essais, chroniques) dont la plupart me sont encore inconnues. Pour le découvrir, je vous suggère cette entrevue qu’il a accordée à Jean-Philippe Rapp en 2003, alors qu’il avait 86 ans.

*toile de Christine Bray

Un commentaire »

  1. Quel homme était Georges Haldas! Magnifique.
    Merci Lali pour ce bel entretien avec Jean-Philippe Rapp et Georges Haldas.

    Comment by Denise — 3 janvier 2011 @ 9:42

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire