Lali

28 avril 2015

Des voix 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BROTFELD (Evelyne)

Poème lent
Viens frapper le sol

J’ignore où je vais
Avant de me perdre

Un jour trop clair
Ne retient pas la vie

Martine Audet, Des voix stridentes ou rompues

*choix de la lectrice d’Evelyne Brotfeld

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire