Lali

20 juin 2016

De chair et d’air 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SMUTZ (Les)

Retiens ton souffle pour entendre
la respiration du soir

La pulsation s’apaise
au creux de ta poitrine
au cœur anxieux des choses

Une brise soupire
qui attise les braises
fait palpiter les branches
vibrer au loin les vitres

Vois jusqu’à l’infini
s’entrouvrir l’horizon
et les ombres s’étendre

Sous la pesée de l’âme
tu bascules au bord
du vertige retrouves
l’équilibre du crépuscule

Michel Collot, De chair et d’air

*choix de la lectrice de Les Smutz

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire