Lali

23 décembre 2007

Cher Père Noël

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:36

toorop 2

Cher Père Noël,

Je sais qu’il est bien tard pour la liste d’étrennes, mais ne vous inquiétez pas avec ça. Je n’écris pas pour vous demander quelque chose. J’ai déjà tout eu cette année. Tout ce que j’ai toujours attendu. Je sais bien que je devrais remercier le Ciel, mais comme je ne suis pas trop certaine de croire en Dieu tous les jours et parce que vous, vous répondez quand on vous écrit, c’est à vous que je m’adresse en ces heures qui précèdent Noël.

Il doit bien y avoir quelqu’un responsable de ce cadeau que j’ai eu en 2007.
J’ai cherché qui sans trouver. Et le hasard ou le concours de circonstances ne me semblent pas assez justes comme réponses. Ça ne peut donc être que vous.
C’est pourquoi je vous remercie. Du fond du cœur.
« Un amour grand comme la terre et sans frontières évidemment » était un cadeau inespéré. Et soyez certain que j’en prendrai soin. Je vous le promets.

Il fallait absolument que je vous écrive, au cas où vous oublieriez de passer par chez moi, comme j’ai été très gâtée en 2007. Comme ça, vous savez que je ne suis pas une ingrate.

Je laisserai deux pralines sur la cheminée, je sais que ce n’est pas coutume et que vous avez un faible pour les biscuits avec un verre de lait, mais je ne vois pas de meilleure façon de vous dire merci.

Bonne tournée Père Noël.

Je vous embrasse très fort,

la lectrice de Jan Toorop

3 commentaires »

  1. Si j’étais le Père Noël je mangerais les deux pralines!;)

    En échange , je déposerais, sur cette cheminée, un ange serrant dans ses bras un coeur d’or!

    Joyeux Noël très chère Lali!

    Gros bisous sur les deux joues!

    Flairjoy

    Comment by Flairjoy — 24 décembre 2007 @ 6:49

  2. Le verre de lait je doute mais bon !
    Des prâlines c’est bien comme ça il verra que tu ne le mets pas à l’amende puisqu’il a exaucé ton voeu lol
    Bisous

    Comment by Jean-Claude — 24 décembre 2007 @ 7:06

  3. Je connais le père Noël, il est très gourmand donc il prendra les deux pralines.

    De sa grosse hotte, il n’oubliera pas de sortir un cadeau exceptionnel ! Une fleur d’or aux mille pétales représantant toutes les amitiés dans le beau jardin de Lali qu’il déposera très délicatement dans un vase, sans eau, puisque cette fleur sera éternelle…

    Que ton Noël, chère Lali, soit joyeux et doux.

    Bisous, bisous

    Denise

    Comment by Denise Rossetti — 24 décembre 2007 @ 8:03

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire