Lali

6 mars 2017

Chants d’automne 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LONG (Norman) - 1

Dans la ville où tout n’est
que rumeur
Dans la campagne où tout passe
par l’oubli
Je t’attends ô l’amour
de mon dernier été

Nous étions – souviens-toi – l’étang muet
où naissent les obélisques

C’était un pays immobile
où les arbres verts et blancs
venaient s’abreuver
dans le fleuve

Je parle d’une contrée tranquille
jamais retrouvée

Christiane Saleh, Chants d’automne

*choix de la lectrice de Norman Long

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire