Lali

30 juillet 2007

Ce qu’elle a de mieux à faire

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:08

hawthorne

La petite flamme se réveille parfois, même si elle fait tout pour la garder éteinte. Même si elle évite avec application les situations qui pourraient inviter au jeu de la séduction. Mais cela lui arrive encore, occasionnellement, quelques minutes, quelques heures, rarement plus.

Et quand la possibilité s’est enfuie, que s’est dissipé l’attrait du jeu, la lectrice de Charles Webster Hawthorne fait ce qu’elle a de mieux à faire : elle lit.

3 commentaires »

  1. Ce qu’elle a de mieux à faire …

    D’abord il n’y a rien
    Puis deux regards enlacés
    Qui s’effleurent des mains
    Des nuits tant désirées

    Petite flamme qui s’allume
    Alors qu’on voudrait se mentir
    Et un corps qui se parfume
    Aux frissons du désir

    Ces essences d’interdit
    Dans un regard flâneur
    Et on n’a qu’une seule envie
    Oublier les peines de cœur

    Il y a des gestes si doux
    Dans le silence de leurs yeux
    Comme un baiser dans le cou
    Dans un matin silencieux

    Puis, une main qui glisse
    Doucement dans son dos
    Il y a une bougie qui s’épuise
    En les voyant langoureux

    Et comme si peur de plaire
    Son regard, de peur, s’enfuit
    Elle fait ce qu’elle a de mieux à faire
    Elle referme son cœur et elle lit …

    Comment by Armando — 31 juillet 2007 @ 5:40

  2. Superbe..Armando;
    Cette douceur dans les mots..

    Comment by Géraldine — 31 juillet 2007 @ 8:58

  3. Armando,comme vos poèmes sont beaux ! Les mots dansent.

    Comment by Denise Rossetti — 31 juillet 2007 @ 10:55

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire