Lali

4 septembre 2017

Ce que mots vous inspirent 2041

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

BATYUKOV (Isaak)

Quand on prend de l’âge, les tiroirs de la mémoire coulissent mal. (Haruki Murakami)

*toile d’Isaak Batyukov

3 commentaires »

  1. A qui le dis-tu ? Mais il ne faut pas oublier les articulations.

    Comment by LOU — 4 septembre 2017 @ 10:17

  2. Parce qu’on vit dans ses souvenirs, et qu’ils coulissent trop souvent?

    Comment by Anémone — 9 septembre 2017 @ 15:13

  3. Je parierais en effet plutôt sur les articulations.

    Nous n’avons pas encore atteint le grand âge. Mon père, à 90 ans, confondait parfois certaines choses. Il me demandait si je me souvenais de tel événement (alors que je n’étais pas née) – ou au contraire, que j’étais là depuis un petit temps. Au début, quand il s’est mis à parler (du temps de son mariage, mon père ne parlait pas beaucoup), cela a été très intéressant. il arrive évidemment un moment où l’on tourne un peu en rond.

    Comment by Pivoine — 11 septembre 2017 @ 8:12

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire