Lali

2 août 2016

Bon anniversaire maman!

Filed under: États d'âme,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 6:00

20160704,5,6_lisboa_00553 s

Pour te souhaiter une journée qui te comblera, Armando m’a offert cette photo juste pour toi. Puisse ce jour de ton anniversaire être aussi beau que cette fleur photographiée à Lisbonne!

11 juin 2016

Partir à l’aventure

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 20:19

DEWIT MARCHANT (Deborah) - 44

Voilà des jours que je contemple cette toile avec une envie folle d’y entrer. De partir à l’aventure. De sillonner les routes qui mènent à l’océan. Peut-être parce que tout le monde autour de moi parle de vacances.

Il est vrai que c’est de saison, nous sommes en juin. Cape Cod ou le Gaspésie sont souvent au cœur des conversations. Ou alors Cuba ou la Californie.

Quant à moi, je retournerais bien à Rockport, dans le Massachusetts. Ou je partirais à la conquête de Terre-Neuve. Ou encore, j’en rêverais, bien installée dans ce tableau.

*toile de Deborah Dewit

21 mai 2016

À l’heure du premier café

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 5:06

BERKELEY (Seamus) - 2

À l’heure du premier café, redécouvrir le chant des oiseaux. Ne pas savoir ce qu’ils (se) racontent, mais sourire. Sourire parce que le printemps est enfin là. Sourire parce qu’une pile de recueils de poèmes est posée sur la table, comme une invitation à y plonger. Sourire parce que le café est bon et qu’un nouvel oiseau s’est joint à la chorale de ce matin.

Et avoir envie de vous le dire.

*toile de Seamus Berkeley

30 avril 2016

Prendre le temps

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 22:51

BARINOVA (Evgenia)

Prendre le temps, trouver le temps. Afin d’écrire toutes ces histoires commencées. De rassembler ces bouts de papier noircis de phrases. De prêter vie à la lectrice aux cheveux roses et à tant d’autres.

Trouver le temps, le prendre. Imaginer ce qui se trame en dehors du cadre. Poser ici ces mots qu’elle tait depuis longtemps. Qui sont peut-être les miens. Ou pas.

Prendre le temps. Enfin. Et oublier qu’il fait nuit.

*illustration d’Evgenia Barinova

15 avril 2016

En vos mots a 9 ans!

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 16:00

RENSHOF (Gerd) - 2

Je ne savais pas, il y a neuf ans, au moment de la publication du premier billet intitulé En vos mots, que c’était là le début d’une formidable aventure. Je ne savais pas non plus qu’elle durerait aussi longtemps, que vous seriez nombreux à y participer et qu’aucune toile, sculpture ou illustration ne serait jamais muette. J’ignorais aussi que celui qui m’avait inspiré cette idée serait toujours là, semaine après semaine, fidèle au poste.

Je n’avais pensé qu’à la manière de développer cette idée qui m’était venue, et nullement envisagé la possibilité de sa durée. Et pourtant, aujourd’hui En vos mots entame sa dixième année alors que la plupart des blogues qui ont copié ou adapté l’idée ont pour abandonné celle-ci ou totalement disparu. Il n’en demeure pas moins que ce fut une première.

Neuf ans plus tard, c’est toujours un plaisir de choisir la scène livresque de la semaine et de vous lire. En vos mots est toujours en vie et le sera tant que vous serez là pour l’alimenter.

Merci d’être là. Merci de participer à cette aventure.
Merci aussi à ceux qui vous lisent dimanche après dimanche.
Sans vous, le pays de Lali ne serait pas ce qu’il est.

Sur ce, rendez-vous dimanche, à 8 h, heure de Montréal pour la publication des textes déposés sur la toile de la semaine et pour l’accrochage d’une toute nouvelle.

*toile de Gerd Renshof

5 mars 2016

Et le printemps reviendra

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 19:08

HYMAN (Miles) - 1

HYMAN (Miles) - 2

HYMAN (Miles) - 3

Et le printemps reviendra. Puis l’été.
Je sortirai mes robes et mes sandales. Mes sacs à fleur, à pois, à rayures.
Et j’irai de parc en parc lire ce que je n’ai pas eu le temps de lire cet hiver.

*sur des toiles de Miles Hyman

6 janvier 2016

Dix ans ont passé

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 20:53

PATTEN OLIVER (Eileen)

J’y ai pensé les deux premières années. Puis au bout de cinq ans. Et maintenant. Parce que dix ans ont passé depuis ce 6 janvier 2006.

Ce jour-là fut une sorte de fin du monde. On ne quitte pas sans avoir le cœur brisé le lieu où l’on a passé la moitié de sa vie. Surtout quand ce n’est pas un choix, mais quelque chose qu’on nous impose.

Ce vendredi-là, j’ignorais qu’au début de l’après-midi on me dirait que tout était fini, que la librairie allait fermer ses portes dans les prochaines semaines et qu’on n’avait plus besoin de mes services. Ce matin-là, je suis allée travailler, comme d’habitude.

Et je suis rentrée, brisée. Les 22 stations de métro entre la librairie et la maison avaient défilé sans que je ne les voie.

Ma vie venait de basculer. Il m’a fallu peu de temps pour remplacer cette vie par une autre. Une vie où je ne déplace plus de lourdes caisses, où je n’ai pas besoin d’enfiler pull par dessus pull en hiver pour ne pas geler, où je ne suis pas tenue d’aller travailler quand je tousse à m’en fendre l’âme (parce que j’ai maintenant une banque annuelle de congés de maladie), où je peux mettre quelques sous de côté parce que le salaire n’est plus celui de crève-faim de l’époque.

Dix ans ont passé. Ma vie de libraire me manque parfois. J’aimais tant conseiller des livres, faire découvrir des auteurs, des illustrateurs, des personnages, des collections, des éditeurs.

Il n’est pas nécessaire d’être libraire pour le faire, ai-je compris après un certain temps.
C’est à ce moment, je crois, que le pays de Lali a pris son envol.

Dix ans ont passé. Je n’oublierai jamais les 22 années qui les ont précédés.

*toile d’Eileen Patten Oliver

1 janvier 2016

Bonne année 2016!

Filed under: États d'âme,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 0:00

gp1

gp2
(photos prises à Bruxelles par Armando)

Je ne ferai pas de bilan, je n’en ai pas envie.
Je ne vous dirai pas que 2015 a été une année difficile, vous le savez déjà.

Mais je vous souhaiterai une année 2016 avec mille occasions de sourire et des images qui vous feront danser ou à tout le moins vous donneront l’envie de le faire, avec des regards qui vous mettront du baume au cœur et des couleurs pour effacer les gris, le terne et le brouillard.
Je vous souhaiterai des étoiles dans les yeux souvent, aussi souvent que possible.
Et je vous inviterai à regarder le temps passer parce qu’il n’y a rien de tel que rêver.

Bonne année à chacun d’entre vous.
Faisons ensemble de 2016 une année inoubliable.

31 décembre 2015

L’inspiration

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 20:19

PAULSEN (John Boe)

Sera-t-elle toujours au rendez-vous?
Viendra-t-il un jour où je devrai me taire, les histoires s’éclipsant et les mots me manquant?
Je ne peux l’imaginer.
Que 2016 me la conserve.

*sur une toile de Jon Boe Paulsen

27 décembre 2015

Un dimanche bien spécial

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 0:01

HOPKINS (James E.)

Voilà des semaines, voire des mois, que le temps me file entre les doigts sans que je n’arrive à le rattraper. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer. Ce qui signifie que j’ai lu un grand nombre d’albums destinés aux jeunes sans trouver le temps de partager mes lectures avec vous.

Or, les derniers jours, même si fort occupés, m’ont laissé un peu de temps libre puisque je suis en vacances depuis le 18 décembre. Belle occasion de vous préparer un dimanche bien spécial où des albums pour les petites mains seront mis à l’honneur.

C’est un peu mon cadeau de Noël en retard d’ex-libraire qui n’en finira jamais d’aimer les livres et d’aimer en parler.

Bon dimanche au pays des livres jeunesse!

*illustration de James E. Hopkins

« Page précédentePage suivante »