Lali

7 avril 2020

Après

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 7:38

Que sera la vie après? La peur sera-t-elle toujours là? Aurons-nous envie de nous réunir ou si nous aurons pris au confinement?

Que sera la vie après, car il y aura forcément un après? Sûrement bien différente de celle d’avant, même si nous ne savons pas encore quelles seront les séquelles de cette pandémie sur nos vies et nos habitudes.

Que sera la vie après? Qui peut le dire? Pas moi.

*toile de Hans Purrmann

6 avril 2020

Des livres partout

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:42

Il y a toujours eu des livres partout chez moi. Dans toutes les pièces. Maintenant, il y a des livres en cours en lecture partout. Un sur le sofa. Un dans mon bureau. Un autre sur ma nouvelle table de travail. Deux dans mon lit.

À la moindre pause, j’ouvre l’un d’eux. Et je voyage d’un pays à l’autre, d’un autre siècle aux années 1980. Et j’oublie le confinement.

*toile de Georges Lepape

3 avril 2020

J’apprécie

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:59

Quand il vente et qu’il pleut comme c’est le cas en ce moment, j’apprécie le fait de ne pas avoir à sortir. Et le confinement ne me pèse nullement. Mais je me dis que pour certaines personnes, cela doit aggraver les choses, notamment le sentiment d’isolement, quand pas un pan de bleu ne se profile derrière la fenêtre. Et je souhaite pour eux, pour moi, que le beau temps soit de retour demain.

*toile de James Cahill

2 avril 2020

Pour faire une pause

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:49

Quand je veux faire une pause, après avoir fait le tour de l’appartement, je viens m’asseoir sur mon sofa. Je lis parfois une page ou deux. Et sagement, je retourne à ma table de travail qui était encore il y a peu la table où je m’installais pour manger. Et je me dis que j’ai de la chance. J’ai encore du travail – plus que jamais devrais-je dire – et les gens autour de moi vont bien.

*illustration de Sally Nixon

1 avril 2020

Pensées pour elles

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:58

Tout a commencé au printemps de 1973. Nous avions alors 11 ans toutes les deux et nous ignorions alors combien nous serions liées au cours des années à venir. Nous ne savions pas que je la visiterais une première fois en 1981 en compagnie de ma sœur. Nous n’aurions pas plus pu imaginer qu’un jour j’assisterais à son mariage. Et pourtant…

Bien des années ont passé. Le fils de Liliane est maintenant marié. Sa sœur Alice est trois fois grand-mère, tandis qu’Élisabeth a épousé son amoureux portugais.

Le lien n’a pas toujours été maintenu avec la même assiduité. Mais il n’a jamais été interrompu. Il était bien trop fort pour cela. Il y a toujours eu un pont indestructible entre nous, entre l’Alsace et le Québec.

Aujourd’hui, toutes mes pensées sont pour Liliane, Alice et Élisabeth, qui viennent de perdre leur mère, victime de la COVID-19. Puissent-elles leur apporter des forces pour traverser ces heures difficiles. Leur père est aussi atteint.

*toile d’Alexei Harlamoff


31 mars 2020

Une pensée pour mes collègues

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:09

C’était prévisible. Nous n’allions pas y échapper. Quand toutes les activités réunissant des groupes sont annulées jusqu’à la fin de l’été, un organisme de bienfaisance dont la viabilité dépend des dons du public ne peut se permettre de maintenir les postes des personnes organisant ces activités. C’est donc 300 de mes collègues qui ont été mis à pied temporairement hier. Nul ne sait pour combien de temps. Personne ne sait si tous les postes seront maintenus quand la vie reviendra à la normale. Ou à peu près.

Aujourd’hui, c’est à mes collègues que je pense, le cœur gros.

*toile de Geneviève Lapierre

30 mars 2020

Il ne me manque rien

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:54

Des livres, du café et du thé, de la musique, un ordinateur branché sur le monde, et même le chant des oiseaux alors que j’écris ces lignes… Il ne me manque rien en cette période de confinement pour traverser la journée.

Et je n’aurai pas à affronter la pluie qui ne cesse de tomber depuis plus de 24 heures.

*toile de Kamra

28 mars 2020

Samedi matin

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:05

Il fait encore noir. Je m’apprête à me préparer un deuxième bol de café, avec cette conscience que la vie n’est plus pareille, qu’elle ne sera probablement plus jamais pareille.

Mais si ce que nous traversons en ce moment redonnait un peu d’humanité à chacun d’entre nous?

*toile signée Hugues Boucry

27 mars 2020

Cinquième jour

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 5:23

Ce besoin de se sentir utile qui a toujours été le mien. Omniprésent. Ce besoin que j’ai la chance de combler alors que d’autres sont confinés, loin des leurs, sans travail, en mode survie.

Ce besoin aussi, qui ne m’a pas quittée depuis plus de quatorze ans, de déposer des mots, des images, des états d’âme, des souvenirs, alors que tout se bouscule, que plus rien ne sera jamais pareil. Ce besoin de stabilité et de dire que je suis là, que je ne laisserai pas tomber ceux qui visitent le pays de Lali régulièrement, de temps en temps, voire par hasard.

Et cette envie de vous dire que ça va bien aller, et de vous inviter à lire cet article.

*toile de Romeo Mesisca

26 mars 2020

J’ai ouvert la fenêtre

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:21

Soudainement, il a fait doux alors qu’il avait neigé la veille. Alors, j’ai ouvert la fenêtre, chose que je ne suis pas en mesure de faire au bureau.

Mais manquaient les cris des enfants, leurs jeux, les ballons, les bicyclettes. Et je me suis dit, pour oublier le silence, qu’il était encore trop tôt. La neige est encore présente, même si bien décidée à fondre. Il fait encore froid, même si hier ça commençait à ressembler au printemps. Et surtout, ce n’est pas le moment d’entrer en contact les uns avec les autres.

Et je me suis éloignée de la fenêtre ouverte.

*toile de Bertrand Girard

Page suivante »