Lali

13 mars 2019

Le chant 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SERADOUR (Guy) - 3

Contorsionniste de la langue et du temps
embryon prometteur, métamorphose en danger
dans le même temps, serpent guérisseur.

Entre les vivants et les morts
je psalmodie le lamento ou la consolation
je chante ce qui élève.

Dans cette modulation de fréquence
sujette au vertige, sa profondeur, sa profusion
l’infini des mondes se propage.

Un regard absolu s’aveugle, une main
gauche ou exquise, une bouche parfois
fait sourdre la liqueur d’amande des mots.

Eve Lerner, Le chant vient de plus loin que l’homme

*choix de la lectrice de Guy Seradour

12 mars 2019

Le chant 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BEERHORST (Richard) - 15

Jardins

Jours fertiles pleins de sève
et de vent frais
un printemps qui naît.

Bourgeons, pétales blancs
et jacinthes précoces
la maturité de certains poètes.

Un bref instant de soleil
riche en femmes, en écrivains
les livres poussent sur les arbres.

Tant de mots partagés
tant de rire, tant de rêves
tant de vies à explorer.

Eve Lerner, Le chant vient de plus loin que l’homme

*choix de la lectrice de Richard Beerhorst

11 mars 2019

Le chant 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

HIRSTLE (Liz)

Jardin minéral

Dans un jardin foncé de houx
de buis, d’eucalyptus vernissé
apparaissent à la surface des feuilles

perles, gemmes, cristaux irisés
diamants fabuleux
petites sphères d’intensité

chaque fruit, chaque goutte, chaque baie
lapidaire, décline sa géométrie
miroite dans la nuit bleu gentiane

comme les feux d’un théâtre.

Eve Lerner, Le chant vient de plus loin que l’homme

*choix de la lectrice de Liz Hirstle

10 mars 2019

Le chant 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BRAYFIELD (Austin)

Sans brèche sans chute
main dans la main avec la lenteur
la gravité s’inverse
sous les tempêtes de l’été.

Eve Lerner, Le chant vient de plus loin que l’homme

*choix de la lectrice d’Austin Brayfield

9 mars 2019

Les vers de Claudine 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

FILLEAU (Pascal)

corps levé
sur les anciens désastres

corps intérieur
brûlant dans tous les mots

une fièvre orpheline
est demeurée absente

un long ruban de ciel
s’obstinant vers le blanc

Claudine Bohi, Naître c’est longtemps

*choix de la lectrice de Pascal Filleau

8 mars 2019

Les vers de Claudine 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DUXA (Carl) - 5

tu crispes vers le bord
tu défais le blanc

ce puits si vague
entre les cils

et la dormeuse
donne à l’exil

son nom d’eau sèche
et dure

Claudine Bohi, Naître c’est longtemps

*choix de la lectrice de Carl Duxa

7 mars 2019

Le paysage immobile 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SIZONENKO (Oleg) - 2

absence

la roche bise luit sous
la langue lisse de l’eau
lente en allée
que boit le sable

et ton regard en moi

mousses gorgées
de larmes douces

et dans le ciel

ton souffle
caresse à mon cou
soleil aux éclats
présence à vif
dans la vague qui revient
ourlée de la dentelle
de ton rire

Jean Le Boël, Le paysage immobile

*choix de la lectrice d’Oleg Sizonenko

6 mars 2019

Le paysage immobile 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

PETTIE (John) - 1

et nous serions ainsi
indifférents à toute perte
hors la nôtre
prudents penseurs de paroles
partageant parcimonieusement nos ventrées

soucieux du désordre de la misère
jusqu’à farder la face
du pauvre

émus pourtant des clameurs du stade et de l’arène
prompts à la vindicte
et à l’oubli

ah, le froid m’en glace le dos

Jean Le Boël, Le paysage immobile

*choix de la lectrice de John Pettie

5 mars 2019

Le paysage immobile 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SMITH (Carlton Alfred) - 5

Caresses sur la peau du vent

paysages dépouillés de l’homme
habités de regards

douces la pente
et l’herbe
caresses sur la peau du vent

marais mouillères grises
mouillures à nos âmes prégnantes
matières vives

soleil froid des dunes
oyats toison sur la peau
lisse aussi au-dedans

derrière l’horizon, le vide
d’où surgit le jour

Jean Le Boël, Le paysage immobile

*choix de la lectrice d’Alfred Carlton Smith

4 mars 2019

Du vertige 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SHARPE (Wendy)

Vacillement

Par quels fleuves
et méandres
suis-je venu
jusqu’à toi
dans la beauté
et l’herbe du vent
où ton corps se déploie

sculptant de lumière
et d’ébène
par quelle solitude
jusqi’à toi

Michel A. Thérien, Du vertige et de l’espoir

*choix de la lectrice de Wendy Sharpe

« Page précédentePage suivante »