Lali

26 février 2017

Le pont de neige 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

VERNON (Émile) - 2

Nos voix baissent.
Mais laquelle des deux prend
ses distance?

La tienne
je la tiens longtemps
si je serre les lèvres.
Et quelque chose encore
embue le silence.

Jeanine Salesse, Le pont de neige

*choix de la lectrice d’https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Vernon

25 février 2017

Le pont de neige 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

VERMEHREN (Sophus) - 1

Recommencer la rencontre,
c’est toujours le soir, le premier.
La joie je la tiens, je ne peux
l’enfouir. Mais
elle s’est affaissée dans les coins de la bouche,
dans le jamais plus.

La reprendre, comme on fait
des patiences. Jusqu’au retour
d’un visage. Jusqu’à son sourire
même s’il se dérobe : une barque
avant le rapide.

La perte, c’est ça : une chute
éblouissante.
Intacte ou pas, on vit
dans ce qui sombre.

Jeanine Salesse, Le pont de neige

*choix de la lectrice de http://www.artnet.com/artists/sophus-vermehren/past-auction-results

24 février 2017

L’otage du désir 3

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 23:59

ENJOLRAS (Delphin) - 19

Le ramasseur de rêves

Les matins au bord de tes yeux
mon amour
dans la moire de tes différents sourires

bien avant que la brume se lève
tu puises la masse de mon sommeil
qui est juste d’une taille
au dessus de ton corps

tu me balances entière
dans tes filets
jusqu’à ce que je chante
sans le savoir encore.

Emmanuelle Riva, L’otage du désir

*choix de la lectrice de Delphin Enjolras

23 février 2017

L’otage du désir 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ZULUNBEKOVICH (Eshaliev Eldar)

Je t’aime tant
que je pleure
à la pensée de ce que je perds
quand tu me perds

Emmanuelle Riva, L’otage du désir

*choix de la lectrice d’Eshaliev Eldar Zulunbekovich

22 février 2017

L’otage du désir 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

EHLINGER (Maurice) - 4

Viens
reviens
viens
reviens encore
fabriquer des éclairs
dans mes ténèbres

Emmanuelle Riva, L’otage du désir

*choix de la lectrice de Maurice Ehlinger

21 février 2017

Un jour de plus 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

HUGHES (Tom) - 1

Cette nuit des oreilles attentives
se sont relayées à écouter l’océan
les vagues rivaliser d’ardeur
les éclairs se quereller jusqu’à l’aube
où de grands oiseaux venus prêter leurs cris
martèleront longtemps encore
nos nuits silencieuses.

Monique Saint-Julia, Un jour de plus à aimer

*choix de la lectrice de Tom Hughes

20 février 2017

Un jour de plus 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BISSCHOP (Christoffel) - 8

Il me reste à aimer
les grand rideaux veloutés des bois
les vols magiques des alouettes
tantôt les mains frileuses du matin
lèvent le badinage d’une pie
et les cris d’un jars en colère
poursuivent une ronde d’enfants.
Instants qui m’abreuvent
d’un doux assagi de vie passagère.

Monique Saint-Julia, Un jour de plus à aimer

*choix de la lectrice de Christoffel Bisschop

19 février 2017

Un jour de plus 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

CASSATT (Mary) - 5

Des traces glissent
au pas de course :
abandon des étoiles
au petit matin
bruit époumoné
d’un train de passage
bouffonneries de nuages
prenant le frais sur le carreau
tandis que la joie délirante
d’un ciel bleu claque des doigts.

Un jour de plus à aimer.

Monique Saint-Julia, Un jour de plus à aimer

*choix de la lectrice de Mary Cassatt

18 février 2017

Un jour de plus 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

CASANOVA LUJAN (José)

Un souffle, un courant d’air
joue avec les rideaux
éveille le jardin assoupi,
une échappée, une respiration
une orangerie de senteurs
nous inonde
se jette à notre cou.
L’air transparent
comme une toile abstraite
cherche à préserver en notre mémoire
son pouvoir de vie.

Monique Saint-Julia, Un jour de plus à aimer

*choix de la lectrice de José Casanova Lujan

17 février 2017

Un jour de plus 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

COMELLES (Rosa) - 5

Est-ce le vent
qui cause à notre oreille?
tambourine à la porte
caresse la chair du jour?
Suivre les rires des enfants
dans le pré d’herbe grandie
quand la vie promène sur les vitres
le profil couronné de l’été

Monique Saint-Julia, Un jour de plus à aimer

*choix de la lectrice de Rosa Comelles

Page suivante »