Lali

3 janvier 2011

Beaucoup de bruit pour rien

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:07

belle-roumaine.jpg

Le quatrième de couverture était prometteur. Du moins suffisamment pour que je me laisse séduire par celui-ci. Mais hélas, le roman de Dumitru Tsepeneag ne m’a pas convaincue. J’ai eu l’impression d’avoir été menée en bateau par la belle, ensorceleuse et mystérieuse Hannah (tantôt Ana), réincarnation d’Elvire Popesco, dont la vie nous est ici relatée par bribes depuis son entrée en scène dans un café parisien en remontant jusqu’aux épisodes qui l’ont emmenée dans la capitale française.

Qui est donc cette Anna? Une banale croqueuse d’hommes ou bien une espionne, et pour le compte de qui? On ne le saura jamais puisqu’elle emportera son secret dans la mort, l’auteur ayant choisi de la faire mourir plutôt que de nous le livrer.

Ce qui me fait dire à propos de La belle Roumaine, à l’instar de Shakespeare : Beaucoup de bruit pour rien.

Un commentaire »

  1. N’empêche, elle est devenue, par mariage, la comtesse de Foy et puis MM (Monsieur Mitterrand) lui a épinglé au sein gauche les insignes de commandeur de la Légion d’honneur.
    … pour une banale croqueuse d’hommes ce n’est pas si mal…

    J’en profite pour souhaiter la bonne année à toi et à toutes tes charmants et adorables lectrices et puis à tous ceux qui n’ont pas l’intelligence et le bon goût de venir te lire, je ne leur souhaite rien. Du tout. On ne va tout de même pas gaspiller nos mots dès le début de l’année.

    Comment by Armando — 4 janvier 2011 @ 22:21

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire