Lali

31 mars 2011

Balenciaga ou la nostalgie d’une époque

Filed under: Sur grand écran ou sur scène — Lali @ 13:38

balenciaga.jpg

L’itinéraire du couturier Cristóbal Balenciaga méritait qu’on s’y attarde et c’est ce qu’a fait le réalisateur Oskar Tejedor dans un film réalisé en 2009 qui a récemment été présenté au Festival international du film sur l’art.

Balenciaga, itinéraire d’un visionnaire relate la carrière de ce Basque d’origine qui commença à coudre par jeu alors qu’il accompagnait sa mère couturière alors qu’elle se déplaçait chez ses clients de la noblesse et de la bourgeoisie espagnole qui quittaient Madrid l’été afin de fuir la chaleur. C’est ainsi qu’il fut « découvert » et qu’il ouvrit sa première maison de couture en 1919. Dix-huit plus tard, il quitta une Espagne en guerre et s’installa rue Georges-V à Paris après un court séjour à Londres. Il y connaîtra un succès immédiat qui ne se tarira pas pendant trente ans alors qu’il inventera un style qui lui est propre et dont tous se souviennent aujourd’hui.

Hubert de Givenchy et Emmanuel Ungaro qui ont travaillé sous la direction de Balenciaga avant de voler de leurs propres ailes soulignent dans ce documentaire à quel point Balenciaga les a influencés et de quelle façon il a été une figure de la proue de la mode pendant trente ans. Dans les deux cas, deux très beaux témoignages qui s’ajoutent à ceux de la marquise de Casa Torres, d’une de ses vendeuses, d’un de ses tailleurs et à deux de ses mannequins.

Un film qui donne la nostalgie d’une certaine époque et nous fait rêver d’une mode qui n’existe plus…

2 commentaires »

  1. J’imagine qu’il y a beaucoup de nostalgie sur cette belle époque où la mode n’était que finesse et raffinement.
    Merci Lali pour ce beau partage 😉

    Comment by Denise — 31 mars 2011 @ 14:49

  2. On entend souvent dire qu’il ne faut jamais regarder en arrière…. Parfois ça serait bien utile, parce que l’élégance ne fait pas trop partie de notre époque hélas!

    Comment by Sylvie — 1 avril 2011 @ 18:03

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire