Lali

24 décembre 2007

Adieu, Julien Gracq

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 18:35

main_plume

Pour mon ami Reine, et pas seulement pour elle, c’était le plus grand écrivain français du XXe siècle. Elle aurait pu vous parler de lui pendant des heures avec une passion non feinte.

Or, Julien Gracq n’est plus. Il n’aura pas connu le Noël de 2007.

Mais il laisse une œuvre riche, immense. Et il ne sera jamais trop tard pour découvrir les livres de celui qui a signé cette admirable phrase : « Tout ce qui a la couleur du songe est, de nature, prophétique et tourné vers l’avenir. »

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire