Lali

13 janvier 2020

Un titre prometteur

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:37

Je me suis laissée séduire par le titre du livre dans un premier temps. Puis, par le résumé. C’est donc avec enthousiasme que je me suis plongée dans la lecture de L’assassinat d’Orson Welles. Un enthousiasme qui a tenu le coup un bon moment, car ce n’est pas tous les jours qu’on tire sur Orson Welles dans une chambre du Carlton, à Cannes!

Or, je suis sortie de ce roman terriblement déçue et pour cause, les lecteurs découvrant à la fin que tout cela était un coup monté pour servir le cinéma, et rien d’autre, alors qu’on s’attendait à quelque chose de plus spectaculaire, l’auteur ayant réussi à nous tenir en haleine jusqu’aux trois quarts du livre.

Pourtant, l’intrusion dans le monde du cinéma était bien documentée, et le mélange fiction-réalité tenait la route la plupart du temps malgré des phrases pas toujours claires et des coquilles, notamment les deux P à Gérard Philippe et l’absence de S à Jules Romain, ce qui m’a profondément agacée.

Vous aurez donc compris qu’il faut parfois plus qu’une idée de départ pour écrire un bon livre, et qu’il faut y mettre du temps pour ne pas en faire un pétard mouillé, surtout pour les amateurs de cinéma d’une autre époque qui souhaitaient un peu plus de chair autour de l’anecdote. Dommage.

Le Jourdain

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

J’avais toujours imaginé le Jourdain comme un fleuve large et majestueux. Or, sur cette carte postale qui date un peu, en provenance de Jordanie, le Jourdain est un minuscule cours d’eau pour qui vient du pays aux millions de rivières et de lacs.

Ce que mots vous inspirent 2648

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance. (Charles Bukowski)

*illustration d’Adria Fruitos