Lali

2 juillet 2019

Remède de cheval

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:37

Remède de cheval, le deuxième tome des aventures d’Agatha Raisin, après La quiche fatale, se lit d’une traite. Et il est encore plus amusant que le premier, en raison du besoin de séduire de notre héroïne qui a l’âme d’une chasseresse et qui est presque prête à tout pour obtenir les faveurs du nouveau vétérinaire à défaut de conquérir son voisin.

Il n’est donc pas que question d’un crime, et même de deux, à élucider ici. Il est question de jeux de séduction, de mensonges, de tout ce qui se sait même ce qui n’est pas dit tout haut, de tout ce qui se trame et qui finira par se savoir, car tout finit toujours par éclater au grand jour dans un petit village.

L’accident qui a coûté la vie au nouveau vétérinaire n’en est pas un, apprendrons-nous quand une cliente de celui-ci, qui avait euthanasié son chat, sera trouvée morte, et pas des suites d’un problème lié à son diabète.

Or, Agatha était déjà sur la piste, ayant flairé la magouille. Et pas qu’elle. Son voisin, aussi. Si bien qu’à deux, maintenant qu’il est convaincu qu’Agatha ne cherche plus à l’attirer dans ses filets, ils vont enquêter à droite et à gauche et questionner toutes les femmes qui ont eu à faire avec le vétérinaire.

Défiant la loi, n’en faisant qu’à leur tête, le duo a bien l’intention de découvrir le ou les coupables de ces deux crimes. Et ils y parviendront, il va sans dire. Non sans vous avoir fait rire plus d’une fois.

Un roman qui vous détendra (malgré une traduction un peu bâclée à mon goût, ce qui me poussera probablement à lire le troisième tome en anglais) et que vous n’aurez pas envie de lâcher une minute!

Belle surprise!

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

J’avais beaucoup aimé le roman L’amour est à la lettre A. Ce fut donc une belle surprise de trouver dans ma boîte aux lettres cette carte postale mettant en vedette The Morgan Library & Museum, mentionnée dans ce roman. Signe que je dois absolument voir cet endroit… je crois.

Ce que mots vous inspirent 2512

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

L’attirance qu’éprouve un être pour un autre est une chose complexe, et émouvante : une vie ne suffit pas à l’apprécier dans toute son ampleur. (Richard Mason)

*illustration de Peter Gut