Lali

15 mai 2019

La quiche fatale

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:29

C’est en faisant le tour du Salon du livre de Montréal en novembre dernier que ma filleule et moi avons découvert une série policière qui a tout de suite attiré notre attention. Et pour cause, les aventures d’Agatha Raisin sont un clin d’œil à celles de Miss Marple, l’héroïne d’Agatha Christie, que nous affectionnons toutes les deux.

Nous avons donc décidé de plonger l’une et l’autre dans l’univers d’Agatha Raisin, cette jeune retraitée qui, au début de la cinquantaine, en a eu assez des relations publiques et du bling bling londonien. Raison pour laquelle elle a choisi la campagne, et plus précisément les Cotswolds, pour sa nouvelle vie.

Mais on ne débarque pas comme ça chez les gens! Et c’est d’un bien mauvais œil qu’on la surveille dès son arrivée, d’autant plus que la quiche qu’elle a présentée comme sienne au concours culinaire a fait un mort! C’est d’ailleurs parce qu’elle a triché qu’on continue à suivre ses faits et gestes encore plus : Agatha ne sait pas cuisiner!

Or, pas question que ce crime demeure non élucidé. Agatha va y voir. Et cela donne lieu à des scènes cocasses, des rebondissements, des surprises, et des changements de cap. S’improviser détective a des conséquences.

La quiche fatale se dévore. Et ce n’est pas parce que ce n’est pas de la grande littérature (et qu’il y a quelques failles dans la traduction) que je vais bouder mon plaisir. J’ai été prise au jeu et je ne regrette pas une minute cette lecture divertissante. M. C. Beaton n’est pas une débutante. Elle sait donc comment brosser des portraits et raconter une histoire sans qu’il n’y ait de temps morts.

Autrement dit, je ne m’arrêterai pas là!

Cœur de coquelicots

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

(photo de Hanno Kübler)

Qui fréquente le pays de Lali sait à quel point j’aime les coquelicots. Or, jamais je n’aurais imaginé recevoir une carte postale avec un cœur composé de coquelicots. Nicole, une Allemande que j’ai croisée à quelques reprises sur le forum de Postcrossing, et qui connait un peu mes goûts, est tombée pile. Je ne me lasse pas d’admirer cette carte.

Ce que mots vous inspirent 2479

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

En fait, j’ai toujours lu pour m’échapper, pour être consolée par quelques phrases ou par une histoire. (Benedict Wells)

*toile de Jose Maria Veloso Salgado