Lali

30 septembre 2018

Parlez-vous québécois 22

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 2:01

DESNOYER (François) - 3

Cogner des clous : piquer du nez, s’endormir
(dans Parlez-vous québécois? de Claire Armange)

*toile de François Desnoyer

Parlez-vous québécois 21

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 0:01

DEL CAMPO (Michele) - 5

Je n’en ai pas encore fini avec le livre de Claire Armande, Parlez-vous québécois? dont j’ai tiré des mots et des expressions de chez nous ces deux derniers dimanches afin de les partager avec vous.

Ce dimanche lui sera donc à nouveau consacré, et ce ne sera pas le dernier.
Pour commencer, une toile de l’artiste Michele Del Campo et la signification du verbe crinquer : mettre à l’épreuve, énerver, pomper l’air de quelqu’un.

29 septembre 2018

Aura 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

FLINT (Tom) - 1Le souffle finit toujours
par se perdre
funambule sur son tracé jaune
au bout d’une route
à moins d’en ressortir cul-de-sac
jusqu’au me faut-il aller
défendre mes absences
pour que nos rencontres
sonnent justes.

Caroline Louisseize, Aura

*choix de la lectrice de Tom Flint

Du rouge et encore du rouge!

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20180906_0009

Anne connait ma passion pour le rouge. C’est pourquoi elle a tout de suite pensé à moi quand elle a vu cette carte postale. Dommage qu’elle n’ait pas vu mon sourire quand j’ai trouvé cette carte dans ma boîte à lettres! Mais je parie qu’elle l’a senti malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent!

28 septembre 2018

Aura 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

FISHER (Harrison) - 5

Des lignes interrompues

tout obstacle
dans le territoire

doit former le paysage.

Caroline Louisseize, Aura

*choix de la lectrice d’Harrison Fisher

Dormir au château

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20180907_0011

Avez-vous déjà songé à dormir dans un château portugais?
Il est possible de le faire à Buçaco, un endroit que je ne connaissais pas avant cette carte postale.
Envie d’en savoir plus et de savoir pourquoi la brume est omniprésente de ce lieu-dit, au cœur de la Serra do Buçaco?

Il vous suffit pour cela d’entrer ici pour le visiter et en connaître l’histoire.
Vous tomberez sous le charme du romantisme à la portugaise.

Ce que mots vous inspirent 2318

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

ANDREWSON (Natalie)

Aucun capitaine ne choisit la tempête, mais il choisit ce qu’il va en faire. (Anne-Dauphine Julliand)

*illustration de Natalie Andrewson

27 septembre 2018

Destinée 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ZUBER-BUHLER (Fritz) - 4

Pour mourir sans regret il faut être si lasse
Pour mourir sans regret des désirs oubliés
Pour mourir sans chagrin pour mourir sans pitié
Faut-il détruire aussi les mains les yeux les faces

Celles-là qui sont nées choisies parmi les races avec un cœur violent par nul amour plié avec des membres durs que rien ne peut lier
Savent chercher la mort parmi les tombes basses

Mais celles qui aimaient celles qui dans leurs bras surent garder parfois dans la froideur des draps
L’amant ou le mari jusqu’à défier les ombres

Fermeront leurs deux yeux par une nuit sans feux
Et jetant leur amour comme un dernier enjeu
Connaîtront le repos creux comme les décombres

Robert Desnos, Destinée arbitraire

*choix de la lectrice de Fritz Zuber-Bühler

Décollage

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20180510_0003

Chaque jour apporte son lot de petits bonheurs.
En ce qui me concerne, elles sont souvent liées aux cartes postales.
C’est le cas de celle-ci, un décollage de l’artiste italien Mimmo Rotello, que Silvia aime beaucoup et qu’elle a choisi de me faire découvrir.

Une belle surprise qui ouvre la porte à bien d’autres.

Ce que mots vous inspirent 2317

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

AVNI (Moshe) - 1

Qu’est-ce qui lui ferait le plus mal : le regret d’avoir essayé, ou celui de ne pas l’avoir fait? (Alexandra Bracken)

*toile de Moshe Avni

« Page précédentePage suivante »