Lali

31 août 2017

Dérive 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SONREL (Elisabeth) - 2

je ne peux me souvenir de l’Andalousie
nos yeux brûlant d’aube
un regard égaré
un esprit a besoin de ta dérive
la nuit ne sait pas oublier

Fredric Gary Comeau, Dérive novembre

*choix de la lectrice d’Élisabeth Sonrel

La Bigoudène

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

bigoudene
(photo de Robert Doisneau, 1959)

J’adore les photos de Robert Doisneau. Sabine, qui m’a envoyé cette carte lors de ses vacances en France, l’aurait-elle deviné?

Cette photo d’une Bigoudène prise place Bienvenue, à Paris, en août 1959, est une pure merveille.

Ce que mots vous inspirent 2039

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

BULAND (Jean Eugène)

Les hommes sont toujours contre la raison quand la raison est contre eux. (Claude-Adrien Helvétius)

*toile de Jean-Eugène Buland

30 août 2017

Nous ne connaissons 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SIRATO (Francisc) - 5

Nos mains
comme de grandes déchirures
qui ne connaîtront plus le repos

le naufrage de nos yeux
lorsque le poème ne devient qu’une bouteille
lancée à la mer

Jacques Poirier, Nous ne connaissons la mort que de nom

*choix de la lectrice de Francisc Sirato

Contre le vent

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20170823_0001

J’adore découvrir des artistes. Ce fut le cas grâce à cette toile qui a pour titre Contre le vent, que m’a envoyée Chantal, l’une des fidèles lectrices du pays de Lali. Une toile de Jean-Julien Lemordant, qu’on peut voir de près en visitant le Musée des beaux-arts de Quimper.
Une toile magnifique.

Ce que mots vous inspirent 2038

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

BUCHEL (Charles A.)

Toute chose très belle ou très laide abandonne un fragment d’elle dans les yeux de ceux qui la regardent. (Fred Vargas)

*toile de Charles A. Buchel

29 août 2017

Nous ne connaissons 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SIMÉON (Fernand) - 1

L’usure des mots ordinaires
et
l’amour
cette déchirure qui donne enfin
un visage à la mort

il faut le lire
certains mythes essentiels ne survivent pas
à l’usure des mots ordinaires

Jacques Poirier, Nous ne connaissons la mort que de nom

*choix de la lectrice de Fernand Siméon

À la recherche de trésors

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20170823_0006
(photo de James Randklev)

J’adore les cartes postales avec des coquillages.
Celle-ci, envoyée de Floride, me donne envie d’aller fouiller cette plage à la recherche de trésors…

Ce que mots vous inspirent 2037

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

BUCHHOLZ (Quint) - 3

Quand nous défendons le français chez nous, ce sont toutes les langues du monde que nous défendons contre l’hégémonie d’une seule. (Pierre Bourgault)

*illustration de Quint Buchholz

28 août 2017

Nous ne connaissons 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

SIMBERG (Hugo) - 1

Chaque aube efface ton corps
et le désir tombe
pareil à un poème qui brûle les yeux

Jacques Poirier, Nous ne connaissons la mort que de nom

*choix de la lectrice de https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Simberg

Page suivante »