Lali

10 mai 2017

Ce qui fut 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BARRAUD (Maurice) - 2

Le tout, le rien

Te soit la grande neige le tout, le rien,
Enfant des premiers pas titubants dans l’herbe,
Les yeux encore pleins de l’origine,
Les mains ne s’agrippant qu’à la lumière.

Te soient ces branches qui scintillent la parole
Que tu dois écouter mais sans comprendre
Le sens de leur découpe sur le ciel,
Sinon tu ne dénommerais qu’au prix de perdre.

Te suffisent les deux valeurs, l’une brillante,
De la colline dans l’échancrure des arbres,
Abeille de la rie, quand se tarira
Dans ton rêve du monde ce monde même.

Et que l’eau qui ruisselle dans le pré
Te montre que la joie peut survivre au rêve
Quand la brise d’on ne sait où venue déjà disperse
Les fleurs de l’amandier, pourtant l’autre neige.

Yves Bonnefoy, Ce qui fut sans lumière

*choix de la lectrice de Maurice Barraud

Le sirop contre la toux

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

IMG_20170320_0060

Quand on fait partie d’une famille où il y a six pharmaciens et qu’on a étudié en littérature, on ne peut qu’avoir un sourire grand comme ça quand on trouve dans sa boîte aux lettres cette publicité du sirop pour la toux Dumas et fils, imaginé par l’illustrateur Claude Cachin.

Ce que mots vous inspirent 1958

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

SCHEDONI (Bartolomeo)

Rien ne marque tant la vaste étendue d’un esprit que de pouvoir s’élever en même temps aux plus grandes choses et s’abaisser aux plus petites. (Charles Perrault)

*toile de Bartolomeo Schedoni