Lali

26 février 2017

Un dimanche avec Vercors 7

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 14:01

VERMEER (Johannes) - 7

L’homme en nous se fait ou se défait à chaque minute de notre vie. (Johannes Vermeer)

*toile de https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Vermeer

Un dimanche avec Vercors 6

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:01

LIPKING (Jeremy) - 1

Ce n’est pas la faute de la lumière si nos yeux refusent de la recevoir. (Vercors)

*toile de Jeremy Lipking

Un dimanche avec Vercors 5

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 10:01

LEPAPE (Georges) - 1

L’inaction n’est jamais sage. (Vercors)

*illustration de Georges Lepape

En vos mots 516

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

KONSTANTINOV (Vitali) - 1

Dès que j’ai vu cette illustration de Vitali Konstantinov, j’ai tout de suite su qu’elle était pour vous, vos mots, vos histoires. Cela a été instantané. Mais je ne saurais expliquer pourquoi.

Il ne me reste plus qu’à espérer que je ne me suis pas trompée et que vous serez nombreux à déposer poèmes, courtes nouvelles ou même juste un paragraphe sur la scène livresque de la semaine d’ici dimanche prochain, 8 heures, heure de Montréal. Aucun commentaire ne sera validé d’ici là, comme le veut l’habitude.

D’ici là, un bon dimanche et une excellente semaine à chacun d’entre vous!

Un dimanche avec Vercors 4

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:01

LENTREIN (Jules)

Quand une histoire est imaginaire, on lui trouve une fin. (Vercors)

*toile de Jules Lentrein

Un dimanche avec Vercors 3

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 4:01

LEIGHTON (Edmund Blair) - 17

La sincérité toujours surmonte les obstacles. (Vercors)

*toile d’https://fr.wikipedia.org/wiki/Edmund_Blair_Leighton

Un dimanche avec Vercors 2

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 2:01

Tamor Kriwaczek

L’humanité n’est pas un état à subir, mais une dignité à conquérir. (Vercors)

*toile de Tamor Kriwaczek

Un dimanche avec Vercors 1

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 0:01

LI (Jennifer) - 2

C’est le 26 février 1902 que naissait Jean Bruller, dit Vercors, à qui l’on doit, entre autre autres, Le silence de la mer, lequel constitue le premier titre publié aux éditions de Minuit en 1942, dont il a aussi été le cofondateur. C’est ce qui a donné à la jeune femme peinte par Jennifer Li d’envoyer certaines citations de Vercors en ce dimanche qui sera consacré à ce résistant de la première heure, aussi connu pour Les animaux dénaturés, à certains de ses correspondants, en commençant par celle-ci :
J’appris ce jour-là qu’une main peut, pour qui sait l’observer, refléter les émotions aussi bien qu’un visage, – aussi bien et mieux qu’un visage car elle échappe davantage au contrôle de la volonté.

25 février 2017

Le pont de neige 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

VERMEHREN (Sophus) - 1

Recommencer la rencontre,
c’est toujours le soir, le premier.
La joie je la tiens, je ne peux
l’enfouir. Mais
elle s’est affaissée dans les coins de la bouche,
dans le jamais plus.

La reprendre, comme on fait
des patiences. Jusqu’au retour
d’un visage. Jusqu’à son sourire
même s’il se dérobe : une barque
avant le rapide.

La perte, c’est ça : une chute
éblouissante.
Intacte ou pas, on vit
dans ce qui sombre.

Jeanine Salesse, Le pont de neige

*choix de la lectrice de http://www.artnet.com/artists/sophus-vermehren/past-auction-results

Celle qui signait B. Hummel

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

26223998675_ae68c879c8_o

IMG_20170222_0022

Quand j’ai reçu la carte mettant en scène une fillette accrochant son linge sur la corde, j’ai tout de suite reconnu avec bonheur le style de Berta Hummel. Puis, j’ai mis de côté la carte, me disant que je vous la montrerais un jour… Et coup de chance, samedi dernier, au hasard de mon après-midi à faire la chasse aux cartes postales, j’ai trouvé ce facteur tout mignon, une autre illustration de Berta Hummel.

Deux illustrations signées B. Hummel qui font écho à une illustration montée sur un cadre de bois montrant une fillette avec un parapluie, offert par mon oncle Guy quand j’avais quatre ou cinq ans.

Belle occasion de faire des recherches et de découvrir qui était Berta Hummel, alias sœur Maria Innocentia, chose que je vous suggère de faire si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur cette artiste hors du commun.

« Page précédentePage suivante »