Lali

27 novembre 2016

Un dimanche avec Philippe Delerm 10

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

larock-joshua

Ce qui compte, c’est le moment de la petite phrase. On pourrait presque… C’est bon, la vie au conditionnel, comme autrefois, dans les jeux enfantins : « On aurait dit que tu serais… » Une vie inventée, qui prend à contre-pied les certitudes. Une vie presque : à portée de la main, cette fraîcheur. (Philippe Delerm)

*toile de Joshua LaRock

Un dimanche avec Philippe Delerm 9

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

landor-keegin-susan-14

L’écriture est toujours la traduction d’un manque, d’une fêlure, une façon de déplacer les atomes de la réalité. (Philippe Delerm)

*toile de Susan Landor Keegin

Un dimanche avec Philippe Delerm 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 16:01

kennedy-tim-6

Fainéanter dans un monde neuf est la plus absorbante des occupations. C’est une assez bonne définition de la lecture, et la définition la plus subtile de l’appétit. (Philippe Delerm)

*toile de Tim Kennedy

Un dimanche avec Philippe Delerm 7

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 14:01

karisik-ciba

Bonheur. Espoir et nostalgie l’encadrent, et sont ses lettres de noblesse, comme un voile pudique et nécessaire. (Philippe Delerm)

*toile de Ciba Karisik

Un dimanche avec Philippe Delerm 6

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:01

jacobs-virginia

Rien ne rend plus digne des livres aimés qu’une longue tristesse au fond de soi, un grand désir d’oubli que les mots font semblant d’entraîner sur d’autres pistes. (Philippe Delerm)

*toile de Virginia Jacobs

Un dimanche avec Philippe Delerm 5

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 10:01

illenye-jeanne-7

Les choses les plus belles sont toujours tristes, mais quand ce sont les artistes qui les disent, cela nous rend heureux. Cette tristesse n’est plus absurde : elle est belle. La beauté a un sens. (Philippe Delerm)

*toile de Jeanne Illenye

En vos mots 503

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

beech-mark

Vous ne vous êtes pas lassés de l’aventure, même si elle dure depuis plus de neuf ans. Et j’aime toujours autant choisir une scène livresque pour vous semaine après semaine, tentant autant que possible de dénicher quelque chose qui n’ait rien à voir avec ce que je vous ai proposé au cours de toutes ces semaines.

Ce n’est pas toujours évident, vous l’aurez deviné. Mais j’ose espérer que cette jolie scène de lecture à haute voix imaginée par l’illustrateur Mark Beech vous donnera envie de la raconter en vos mots, comme vous le faites si bien.

Les commentaires seront validés dans sept jours et pas avant, ce qui vous laisse amplement le temps de donner place à votre imagination.

D’ici là, bon dimanche et bonne semaine à tous!

Un dimanche avec Philippe Delerm 4

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:01

howard-ryan

Il faut avoir le temps, toutes affaires cessantes, temps de marcher, de s’arrêter, de regarder – le temps à perdre est le meilleur du temps gagné. (Philippe Delerm)

*toile de Ryan Howard

Un dimanche avec Philippe Delerm 3

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 4:01

holmes-keith-3

Chacun garde pour lui ses îlots de silence et de temps arrêté. On n’y pénètre que par effraction, en mélangeant les pages, les images. (Philippe Delerm)

*toile de Keith Holmes

Un dimanche avec Philippe Delerm 2

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 2:01

hollingsworth-karen-8

C’est tellement fort, la mélancolie – un peu comme l’adolescence. Et toutes les choses qu’on a manquées de justesse sont tellement plus grandes que celles qu’on a réussies. (Philippe Delerm)

*toile de Karen Hollingsworth

« Page précédentePage suivante »