Lali

31 mars 2016

Le laboratoire 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

CHADWELL (Connie) - 20

J’ai retrouvé Quimper où sont nés mes quinze premiers ans
Et je n’ai pas retrouvé mes larmes.
Jadis quand j’approchais les faubourgs blancs
Je pleurais jusqu’à me voiler les arbres.
Cette fois tout est laid, l’arbre est maigre et nain vert
Je viens en étranger parmi des pierres
Mes amis de Paris que j’aime, à qui je dois
D’avoir su faire des livres gâtent les bois
En entraînant ailleurs loin des pins maigres ma pensée
Heureuse et triste aussi d’être entraînée
Plutôt je suis de marbre et rien ne rentre. C’est l’amour
De l’art qui m’a fait moi-même si lourd
Que je ne pleure plus quand je traverse mon pays
Je suis un inconnu, j’ai peur d’être haï
Ces gens nouveaux qui m’ignorent, je crois qu’ils me haïssent
Et je n’ai plus d’amour pour eux, c’est un supplice.

Max Jacob, Le laboratoire central

*choix de la lectrice de Connie Chadwell

Sur les quais de Paris

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Bouquinistes des quais de la Seine

Ils sont nombreux les endroits de Paris que j’aime, même si je n’ai pas eu l’occasion d’y séjourner depuis 2005. Les quais des bouquinistes en font partie. Mais je pense que, tout comme Sophie qui m’a envoyé cette carte, vous vous en doutiez un peu…

Ce que mots vous inspirent 1669

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:01

JENNYS (William) - 4

Au fond, on ne sait que lorsqu’on sait peu; avec le savoir croît le doute. (Johann Wolfgang von Goethe)

*toile de William Jennys

30 mars 2016

Le laboratoire 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

CARTER (P.)

La nuit quand je pense à la poésie
Je ne peux pas, je ne peux pas dormir
Eau d’aurore
Les mots, ne les dissipez pas encore
— Tu les trouveras dans la rue
En allant revoir tes amis :
Entre le grand ciel triste et tout ce qui, gonflé,
Soupire, le miracle naîtra de la terre arrosée.

Max Jacob, Le laboratoire central

*choix de la lectrice de P.Carter

Le pêcheur

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Le pêcheur

Quand Alex est en vacances, il fait le tour des carteries et des stands de bouquinistes à la recherche de trésors. C’est ainsi, lors d’un séjour en Italie, qu’il a trouvé cette merveille.

Il me semble que ce pêcheur, si nous avions l’occasion de discuter avec lui, aurait bien des histoires à nous raconter!

Ce que mots vous inspirent 1668

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

JI-HYUCK (Kim) - 7

Malheur à qui n’a plus rien à désirer! (Jean-Jacques Rousseau)

*illustration de Kim Ji-Hyuck

29 mars 2016

Rue Saint-Paul 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LAZARO FERRE (Jose Luis) - 2

Mais lors en son temps
Brise qui se lève,
Dès le matin blanc
Dans le ciel monté,

Puis dans l’air qui bouge
Sa voix qui s’élève
Quand vient le soir rouge
Où le jour se tait,

Ici sur les toits
C’est le vent qui règne,
Comme sang qui baigne
Cœur où la vie bat.

Mais lors au clocher
Où temps ne fait grève,
Heures sonnant brèves
Ainsi qu’envolées,

Instant du départ
De nuit advenu
Et vin sur le tard
Alors qu’on a bu,

C’est marins, allés,
Un peu qui chavirent,
Là-bas sur les quais
Chercher leurs navires,

Et dans le silence
Rue alors entrée,
Et pour leur partance
Toute pavoisée.

Max Elskamp, La chanson de la rue Saint-Paul

*choix de la lectrice de Jose Luis Lazaro Ferre

Les tulipes d’Eric Carle

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Tulipes - Eric Carle

L’illustrateur Eric Carle n’a pratiquement plus besoin de présentation : sa chenille a fait le tour du monde. Mais je ne connaissais pas ses tulipes, envoyées par Michael, lesquelles m’ont rappelé que le >musée qui lui est consacré est toujours sur ma liste d’endroits à visiter.

Ce que mots vous inspirent 1667

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

JANSSEN (Susan)

Le génie est le talent de produire ce dont on ne saurait donner de règle déterminée. (Emmanuel Kant)

*illustration de Susan Janssen

28 mars 2016

Rue Saint-Paul 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LAYTON (Shelley Thayer) - 1

Et maintenant nuit
Qui vient étoilée,
Et lune qui luit
Dans le ciel montée,

C’est dans le sommeil
La vie qui se tait,
Lumières qui veillent
Aux maisons fermées,

Rideaux descendus
Et volets baissés,
Et pavés à nu
Lors tus et muets.

Or silence en l’ombre,
Finie la journée,
C’est le jour allé
Comme nef qui sombre,

Et le fleuve au loin
Là-bas et qui chante
En les heures lentes,
Puis dans l’air marin

Le vent lors aussi
Suivant sa coutume,
Sur les toits qui fument
Qui passe transi.

Or comme il en est
Lors des choses dites,
En l’oubli qui naît
Des heures allées,

Dans le temps donné
Que la vie nous quitte,
En la rue tacite,
C’est la nuit qui paît,

Dans ta rue Saint-Paul,
Celle où tu es né,
Un matin de Mai
À la marée haute,

Dans la rue Saint-Paul,
Blanche comme un pôle,
Et dont tu fus l’hôte,
Pendant des années.

Max Elskamp, La chanson de la rue Saint-Paul

*choix de la lectrice de Shelley Thayer Layton

Page suivante »