Lali

7 juillet 2014

Les vers d’Anna 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DENOMMEE (Nancy) - 4

On ne peut confondre la vraie tendresse —
Elle est douce par nature.
C’est en vain, en vain que tu t’empresses
À me couvrir de fourrures.
C’est en vain que tu parles doucement
D’un premier amour timide…
Je connais ces regards insistants,
Tes regards avides!

Anna Akhmatova, Anthologie

*choix de la lectrice de Nancy Denommee

Voilà pourquoi

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 16:32

FARRELL (Holly) - 1

FARRELL (Holly) - 2

FARRELL (Holly) - 3

FARRELL (Holly) - 4

FARRELL (Holly) - 5

Elle avait l’habitude, sous prétexte — je suppose — que son nom s’affiche quand elle me donne un coup de fil, de m’aborder sans le moindre bonjour avec la question du jour. Ça prend deux N ou un seul? Comment tu dirais ça en anglais, toi? Est-ce que le document ABC a été traduit? Madame JJ est-elle arrivée? Elle ne répond pas!

Mais j’ai fini par casser cette façon de faire — qui me donne envie de raccrocher — par un simple Bonjour Minimi! Tu vas bien? Tu as pris ton café?

Par contre, comme il y a de plus en plus de personnes qui semblent avoir adopté cette façon directe de me sauter à la gorge et parce que je suis fatiguée de m’acharner à demander le minimum, soit un simple Bonjour Lali!, j’ai raccroché la dernière fois qu’on m’a fait le coup. Celle à qui c’est arrivé se demande encore ce qui est arrivé. Un problème de ligne téléphonique, sûrement. Jamais elle ne penserait avoir déclenché mon geste.

Voilà pourquoi, certains jours, je préfère les livres aux humains.

*toiles signées Holly Farrell

La vieille boutique

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

La-vieille-boutique-photo-de-Moirenc-et-Wallis

On y vend de tout… Même des articles funéraires!
J’adore ces vieilles boutiques. Je pourrais y passer des heures.
Susana devait le savoir pour avoir choisi cette carte pour moi.

Ce que mots vous inspirent 1221

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

GOODMAN (Maude) - 2

Quand tu as marché si longtemps que tu penses ne plus pouvoir faire un pas, c’est que tu viens à peine de parcourir la moitié de la distance dont tu es capable. (Proverbe du Groenland)

*toile de Maude Goodman