Lali

9 mars 2014

Le cœur en sablier 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LORUSSO (Joseph) - 18

Sauf la poussière de mes mots
Par minuit
Désormais
Sans beauté
Usés

Tel un voilier de souvenirs
Tu n’as de temps que dans ma mémoire

Gabriel Lalonde, Le cœur en sablier

*choix de la lectrice de Joseph Lorusso

Un dimanche avec Christine de Suède 10

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 20:01

HEIMIG (Walter) - 6

La solitude est l’élément des grands esprits.

Christine de Suède, Maximes

*toile de Walter Heimig

Un dimanche avec Christine de Suède 9

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 18:01

HARRIS (Edwin) -9

Il est plus facile de tromper les autres que nous-mêmes sur notre propre sujet.

Christine de Suède, Maximes

*toile d’Edwin Harris

Un dimanche avec Christine de Suède 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 16:01

FLINT (William Russell) - 13

Il ne faut compter que sur soi-même et sur ses propres forces; quand elles ne suffisent pas, rien ne suffit.

Christine de Suède, Maximes

*toile de William Russell Flint

Un dimanche avec Christine de Suède 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 14:01

GÉRARD (Marguerite) - 9

Le repos est un bien qui console de la perte de tous les autres.

Christine de Suède, Maximes

*toile de Marguerite Gérard

Un dimanche avec Christine de Suède 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 12:01

NOURSE (Elizabeth) - 2

C’est perdre le temps que d’empêcher les hommes de le perdre.

Christine de Suède, Maximes

*toile d’Elizabeth Nourse

Un dimanche avec Christine de Suède 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 10:01

ASSELIN (Maurice) - 1

La lecture est une espèce de miroir, qui fait connaître les vertus et les défauts.

Christine de Suède, Maximes

*toile de Maurice Asselin

En vos mots 361

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

BPUGHTON (Henry George) - 6

Nous espérons tous voir le printemps pointer le bout de son nez. Enfin, peut-être pas tous, mais une bonne partie d’entre nous. Notamment, la lectrice peinte par George Henry Boughton, livre sous le bras, qui a hâte de voir les tulipes, les crocus et les jonquilles sortir de terre.

C’est tout ce que je sais d’elle. À vous d’inventer la suite. En vos mots. Comme vous le faites semaine après semaine depuis bientôt sept ans.

C’est avec plaisir que nous vous lirons dimanche prochain.

Un dimanche avec Christine de Suède 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 6:01

ANDREOTTI (Federico) - 9

On est obligé de dire la vérité, mais on n’est pas obligé de dire toutes les vérités.

Christine de Suède, Maximes

*toile de Federico Andreotti

Un dimanche avec Christine de Suède 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 4:01

MAKART (Hans) - 3

Mille choses peuvent empêcher qu’on ne possède l’objet de ses désirs, mais rien ne peut empêcher qu’on ne l’aime.

Christine de Suède, Maximes

*toile signée Hans Makart

Page suivante »