Lali

29 septembre 2013

Le ciel 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ne rien deviner
sinon les caresses décimées
la date périmée des émois
nos maladresses maladives
tout ce que la vie en fuite
met à notre disposition
et que nous ne sommes jamais fichus
d’attraper au passage
mes messages ne se rappellent pas leur nom
mais qu’importe à trois heures du matin
on n’a plus besoin de connaître
on a juste besoin de voir la couleur des yeux
qui porteront le rêve jusqu’au sommeil

Christiane Frenette, Le ciel s’arrête quelque part

*choix de la lectrice de Jesse Dale Cast

Un dimanche au Tibet 10

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 20:01

On peut rattraper un cheval échappé, on ne rattrape pas une parole trop dure :
On doit faire attention à ce qu’on dit. Ce qui a été proféré sous le feu de la colère ne pourra être dédit.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Steve Mills

Un dimanche au Tibet 9

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 18:01

Parole vide est comme thé sans sel :
Traditionnellement, les Tibétains mettent du sel dans leur thé : c’est ainsi qu’ils l’apprécient. Un thé sans sel est une image de propos creux.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile d’Emmanuel Stokler

Un dimanche au Tibet 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 16:01

Avec toute la lumière de la Lune et des étoiles, la mer ne peut sonder sa propre profondeur :
S’il est facile de voir les qualités et les défauts d’autrui, il est difficile de connaître les siens.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Nell Blaine

Un dimanche au Tibet 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 14:01

Veille sur tes paroles en public, veille sur tes pensées en privé :
Faire attention à ce qu’on dit avec d’autres. Faire attention à ce qu’on pense quand on est seul.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Gemma Guihan

Un dimanche au Tibet 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 12:01

Si le serpent est venimeux, peu importe qu’il soit gros ou maigre :
Parfois, connaître les détails n’apporte rien pour saisir l’essentiel.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Deborah DeWit

Un dimanche au Tibet 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 10:01

Même si la gousse est mangée en cachette, le relent d’ail se sent à des lieues :
On peut dissimuler une action, pas ses conséquences.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Patrick William Adam

En vos mots 338

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

Alors que je viens tout juste de valider les textes inspirés par la toile de dimanche dernier, une autre scène livresque a été accrochée à votre intention. Il s’agit d’une illustration de l’artiste tchèque Miroslav Bartak qui devrait donner des idées à certains législateurs en mal de panneaux routiers. Celui-ci serait bien utile aux abords de bibliothèques et de librairies!

La suite n’appartient qu’à vous. Et comme le veut l’habitude, vos textes seront validés dans une semaine et pas avant. D’ici là, profitez-en pour lire ceux qui viennent de l’être et pour imaginer une histoire…

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

Un dimanche au Tibet 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 6:01

La douceur est fade à qui ne connaît pas l’amertume :
Nos chagrins nous font mieux apprécier la douceur de la vie, nos ennemis nous aident à apprécier nos amis.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile d’Anne-Françoise Couloumy

Un dimanche au Tibet 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 4:01

On ne pêche pas un poisson à la main sans se mouiller les pieds :
On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

(extrait du livre de Pema Tsewang, Comme un yéti chassant la marmotte)

*toile de Karen Mathison Schmidt

Page suivante »