Lali

9 septembre 2013

Les vers de Francoise 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

la draperie des jours

dans la pâle clarté de ma mémoire
une femme tire l’aiguille
elle raccommode à petits points serrés
le temps qui ne cesse de s’effiler
sur la draperie des jours

nœuds de lumière
dans la trame de mes vers
je revois sous la lampe ma mère
qui faufile le silence
avec le long fil blanc de son absence

Françoise Urban-Menninger, La draperie des jours

*choix de la lectrice de Francesco Netti

Prends garde à toi

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:17

Ou je suis passée à côté de quelque chose, ou je n’ai rien compris, mais j’ai trouvé l’héroïne de Fanny Chiarello si désagréable qu’il m’a été impossible de m’attacher à elle et que j’ai eu envie que tous les malheurs de la terre lui tombent sur la tête pour qu’elle soit remise à sa place.

Car, voyez-vous, Louise est mieux que tout le monde. Et elle le dit tout haut. Nul ne peut lui arriver à la cheville : elle est si érudite, elle. Bien au-dessus des filles de son âge. Elle est LA meilleure. Du moins l’était-elle jusqu’à l’arrivée de Manon qui a réponse à tout elle aussi, mais qui n’éprouve pas le besoin de se pavaner comme Louise.

Or, cette année, on monte Carmen de Bizet à l’école, et les deux filles devront s’affronter pour obtenir le rôle de Carmen. Jusqu’où ira Louise, prête à tout pour avoir l’attention et recevoir les lauriers de la gloire?

C’est ce que nous révèle Prends garde à toi, un roman destiné aux adolescents qui m’a laissée plutôt perplexe. Car, à mon avis, le lecteur a besoin de s’attacher ou de s’identifier au personnage principal pour que sa lecture soit agréable. Mais comment put-on s’attacher à une peste comme Louise? Je ne sais pas. Je n’ai pas réussi à le faire pas plus que je n’ai réussi à croire aux personnages qui l’entourent : ses deux amies qui la vénèrent, ses parents qui l’ont mise sur un piédestal, le beau gars dont elle veut obtenir l’attention, la famille de Manon, etc.

Et pourtant, j’avais hâte de lire un roman jeunesse autour de l’opéra. Dommage que Prends garde à toi n’ait pas su me captiver.

Titre pour le Challenge Des notes et des mots

Quand Daphné chante Barbara

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 13:35

Il est rare, voire extrêmement rare, que j’aime écouter les chansons de Barbara interprétées par d’autres que la grande dame inoubliable qu’elle est. Presque chaque fois, je trouve quelque chose qui cloche dans l’intonation, dans le rythme, dans e phrasé, dans l’orchestration, qui me fait abandonner l’écoute.

Mais pas cette fois. Au contraire. Je suis conquise. À un tel point que j’ai écouté en boucle l’album que Daphné a consacré aux chansons de Barbara. Avec plaisir. Avec beaucoup de plaisir.

Si bien qu’il me plait de vous offrir

Petite cantate


Du bout des lèvres


et Dis quand reviendras-tu? (en duo avec Benjamin Biolay)

Ce que mots vous inspirent 1008

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Les livres sont faits pour être lus, c’est pour cela qu’on les prête, qu’ils continuent leur chemin et qu’on ne vous les rend jamais. Ils doivent circuler et ne doivent pas rester inertes. (August Stindberg)

*toile de Gerhard Hendrik (ou Geert) Grauss