Lali

2 février 2013

De plus loin 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Montréal est l’image
où veille mon enfance
des neiges la recueillent
dans le mot poésie

L’hiver prend d’assaut
la mémoire des livres
sur un banc gelé rêvé
un homme sans mémoire

On dit le territoire
on dit les grands espaces
on dit du Nord au sud
en fait on est perdu

Des rues froides
dérivent en silence
un poème les remonte
qui parle d’errance

Je suis d’une origine
aux oublis infinis

Claude Beausoleil, De plus loin

*choix de la lectrice de Corinne Hartley

Un livre raté de A à Z

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:30

Il est si facile de se faire piéger par le titre d’un livre. Ça m’est arrivé plus d’une fois. Encore il y a quelques jours. Il faut dire qu’avec un titre comme Le pays où poussent les glaces, j’étais déjà séduite. Mais hélas! c’est tout ce qui est réussi dans ce roman destinée aux jeunes lecteurs. Anthony Burgess, l’auteur d’Orange mécanique, avait pourtant une idée : celle de nous entraîner dans un pays où on trouve des cornets géants et des eskimos. Mais il n’a pas su nous faire rêver tant l’histoire nous est contée platement, sans style, sans finesse, à la manière d’un fait divers banal. Quant à Fulvio Testa, responsable des illustrations, il n’a pas réussi à sauver le bateau du naufrage. Pas une minute vous n’aurez envie de goûter ces glaces qui s’offrent sans relâche aux personnages de cette courte histoire. Celles-ci sont fades, moches, sans intérêt.

Il faut plus qu’un semblant d’histoire et un titre pour un livre réussi. Le pays où poussent les glaces nous montre à quel point un livre peut être raté de A à Z.

Pour oublier le froid

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 11:23

Parce qu’il y a peu de plaisir à se promener quand il fait froid, parce qu’il n’est pas agréable de prendre des photos avec des gants, parce que je suis bien au chaud, m’est venue l’envie de vous offrir les couleurs de l’artiste portugais André da Loba, à qui l’on doit ces quelques scènes livresques qui devraient vous faire sourire. Et peut-être même vous réchauffer!

Vous avez 24 heures devant vous

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Vous n’avez pas cessé d’examiner l’illustration proposée dimanche dernier. Vous avez même bu votre café sans vous en rendre compte.

Il ne vous reste plus qu’à écrire.
Vous avez 24 heures devant vous.

*toile d’Anthony Ulinski